vendredi,22 octobre 2021
AccueilDerniers articlesJournée scientifique d’urologie: le personnel de santé édifié sur le cancer de...

Journée scientifique d’urologie: le personnel de santé édifié sur le cancer de la prostate

Ecouter cet article

La Société gabonaise d’urologie (Sogur) a tenu vendredi 9 avril 2021, la première journée scientifique d’urologie au Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL). Sous le thème principal « Le cancer de la prostate », l’objectif étant de dresser un état des lieux des connaissances, attitudes et pratiques des personnels de santé sur ledit cancer. 

Cette première journée scientifique d’urologie a été organisée dans une perspective de communiquer sur ce qui se fait sur le plan urologique au Gabon. Elle a vu la participation de plusieurs spécialistes urologues des Centres hospitaliers universitaires de Libreville (CHUL), d’Owendo (CHUO) et de la Fondation Jeanne Ebori. Ces derniers ont fait des exposés variés sur le cancer de la prostate (le thème central), les urgences chirurgicales et les pathologies tumorales en urologie. 

Il faut dire que cette première journée scientifique d’urologie  avait pour principal objectif de dresser un état des lieux, des connaissances, attitudes et pratiques des personnels de santé sur le cancer de la prostate. « Nous souhaitons à l’issue de cette journée sensibiliser les étudiants, les médecins, pour une amélioration de la prise en charge de nos patients » , a indiqué le Dr. Jean Massande Mouyendi, président de la Société gabonaise d’urologie. 

Selon le Dr. Adrien Mougougou, chirurgien urologue au CHUL, le cancer de la prostate est « un problème de santé publique ». Sur le plan mondial c’est le deuxième cancer après le cancer du sein, et avant le cancer du col de l’utérus au Gabon. Le Dr. Adrien Mougougou fait état de « plus de 300 cas recensés ces 5 dernières années avec une mortalité qui n’est pas moindre ».  Selon le spécialiste, plus un homme avance en âge, plus il a la malchance de développer un cancer de la prostate. Comme autre facteur de risques, on note l’hérédité et l’environnement. 

Il convient de souligner que l’urologie concerne toutes les maladies de l’appareil urinaire et celui de l’appareil génital de l’homme.  Les consultations au service urologie représentent 1/10 ème des consultations au Centre hospitalier universitaire de Libreville, avec une moyenne de 30 patients enregistrés par jour. 

Laissez votre commentaire

Enami Shop