Journée mondiale des droits des consommateurs : les opérateurs des TIC pointés du doigt

© Direct Infos Gabon

Ce mercredi 15 mars, à l’occasion de la Journée mondiale des droits des consommateurs, ministre du Développement durable, de l’économie, de la promotion des investissements et de la prospective, Régis Immongault Tatagani a publié une note au sein de laquelle il exhorte tous les opérateurs des technologie de l’information et de la communication TIC «à œuvrer pour le respect des obligations réglementaires, administratives et techniques des produits et services offerts » dans le domaine.

Le ministre de l’économie a tenu à rappeler que, de nombreuses transactions effectuées via les services de téléphonie mobile et les cartes bancaires, tels que le retrait,  l’envoi d’argent et le paiement électronique mettent en avant la nécessité d’adopter des mesures d’ordre juridique et administratif adéquates. Lesquels permettront de mieux protéger les consommateurs, qui pourront obtenir des réparations de la part des opérateurs en cas de faute. Pour cela, l’Etat, par le biais du ministère de l’Economie doit initier des procédures officielles, rapides et équitables.

Régis Immongault Tatagani a en outre insisté sur le fait que ce 15 mars 2017 est l’occasion pour l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) et la direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC) d’informer les consommateurs et de mieux les guider pour les prévenir des abus de certains opérateurs indélicats.

In fine, Régis Immongault Tatagani a martelé que  le consommateur gabonais est bénéficiaire de droits fondamentaux. Notamment, le droit à la satisfaction des besoins de base, le droit à la sécurité, celui d’être informé, de choisir, d’être entendu, etc.

Laissez votre avis