samedi,21 mai 2022
AccueilA La UneJournée mondiale de la Santé: un secteur toujours à l'agonie au Gabon

Journée mondiale de la Santé: un secteur toujours à l’agonie au Gabon

Ecouter cet article

Ce jeudi 7 avril 2022 marque la Journée mondiale de la Santé. C’est notamment l’occasion de jeter un regard sur le système de santé gabonais qui présente encore de nombreuses insuffisances. Insuffisances de plateaux techniques, l’inégal accès aux soins de santé et aux médicaments, manque de structures sanitaires adéquates dans plusieurs villes du pays, les mauvaises conditions de travail du personnel hospitalier, la problématique de l’accueil et de la prise en charge des patients, entre autres. Le secteur de la santé au Gabon est à l’agonie

Le Gabon présente encore un système de santé fragile et qui menace de s’effondrer à tout moment. Et pour cause, les dysfonctionnements qui s’enchaînent dans les établissements sanitaires publics rendant ainsi les missions de soins difficiles. Pourtant, dans les textes, il est indiqué que « la politique nationale de santé au Gabon vise à doter la nation d’un système de santé cohérent et performant mettant l’individu au centre des soins de santé, accessibles à tous les citoyens et reposant sur la stratégie des Soins de santé primaires ». A l’heure actuelle, cette vision est loin de la réalité.  

Le personel du CHUL en piquet de grève devant les urgences © D.R.

En effet, alors que les autorités réaffirment régulièrement leur implication et engagement dans le domaine de la santé, dans les faits, on observe encore des tares. De nombreuses villes du pays ne disposent pas d’établissements sanitaires aux normes pouvant garantir aux populations, notamment aux communautés rurales, des prestations de santé de qualité. L’une des problématiques majeures à laquelle sont confrontées les structures de santé existantes, y compris les Centres hospitaliers universitaires (CHU) reste l’insuffisance, voire l’absence des plateaux techniques. Les personnels de santé s’insurgent souvent du manque d’oxygène ou de l’obsolescence de certains appareils pour la réalisation de certains examens vitaux. 

LIRE AUSSI: Gabon: la politique de santé du gouvernement présentée aux responsables des structures hospitalières 

La problématique du manque de lits n’est pas en reste. Dans certaines maternités, des femmes sous le point d’accoucher sont encore refoulées des hôpitaux par manque de lits. On note également le manque de consommables médicaux et de médicaments dans les pharmacies hospitalières. L’accès aux soins au Gabon est encore épineux et concerne toutes les couches de la société, en dépit de certaines politiques mises en place par l’Etat, à l’instar de la CNAMGS qui permet de soulager les patients à la caisse. 

Des conditions de travail des soignants qui interrogent 

Si tant est que la prise en charge des patients dans les hôpitaux au Gabon reste défaillante, la problématique de la qualité des conditions de travail des personnels soignants reste entière. Elle suscite notamment les interrogations des acteurs de la santé. Vétusté des structures sanitaires, problème d’adduction d’eau, l’insécurité, le problème des ressources humaines et l’aspect pécuniaire sont très souvent à l’origine de grèves des personnels soignants. 

La Santé étant un secteur prioritaire dans le Plan d’accélération de la transformation (PAT), ces insuffisances devraient interpeller les pouvoirs publics afin de trouver des solutions pérennes susceptibles de faire émerger un système de santé structuré au Gabon et de soulager un tant soit peu les populations.  

Global Media Time Gif
Enami Shop