lundi,26 octobre 2020
Accueil Derniers articles Journée mondiale de la rage: le Gabon s'aligne pour l’éradication de la...

Journée mondiale de la rage: le Gabon s’aligne pour l’éradication de la maladie

À l’instar de la communauté internationale, le Gabon a célébré ce 28 juillet 2020, la 14ème journée mondiale de la rage, placée sous le thème « Finissons-en avec la Rage: Collaborons et Vaccinons ». Une maladie infectieuse causée par un virus de la famille des lyssavirus. Laquelle touche près de 59 000 personnes par an dans le monde. Au Gabon, les formations sanitaires ont identif six  personnes atteintes de cette maladie, dont 4 enfants durant les trois dernières années.    

C’est une journée privilégiée pour sensibiliser les populations sur la rage et les différents moyens de prévention existants. Maladie infectieuse, la rage est causée par un virus contenu dans le cerveau et dans la salive des mammifères infectés. Le plus souvent par un chien, par morsure, griffure ou léchage de la peau ou des muqueuses, informe le programme national de lutte contre les maladies infectieuses.

La rage est une maladie toujours mortelle. Chaque année, ce sont près de  60 000 personnes qui meurent de la rage dans le monde dans d’extrêmes souffrances. Au Gabon, malgré de faibles chiffres, le pays enregistre encore des cas de rage. On parle de 6 personnes atteintes, dont 4 enfants durant les 3 dernières années dans les provinces de l’Estuaire et du Woleu Ntem. 

C’est donc en vue d’éradiquer complètement cette maladie, que le ministère de la Santé, en prélude à cette journée mondiale de lutte contre la rage, a mené plusieurs activités. Celles-ci ont porté sur la formation des agents de santé, d’une part, et la sensibilisation des populations, d’autre part. 

A Libreville, c’est le Programme de lutte contre les maladies infectieuses (Plmi) qui a notamment organisé le samedi 26 septembre dernier, une formation au bénéfice du personnel du Centre de Santé de Nzeng-Ayong. Celui-ci se présente comme un acteur très impliqué dans la vaccination antirabique post-exposition des personnes exposées à un risque de rage. 

Une activité menée en collaboration entre autres avec la direction régionale de la santé de Libreville-Owendo(Drslo), le Programme élargi de vaccination (Pev), l’institut d’Epidémiologie et de lutte contre les endémies (Iele), la direction générale de l’élevage, le laboratoire Sanofi-Pasteur, l’organisation mondiale de la santé.  

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt