Journée de rayonnement: l’armée française célèbre le sport

© D.R

Le samedi 7 avril dernier, les éléments français au Gabon (EFG), ont organisé, dans l’enceinte du Camp de Gaulle, sous la supervision de leur commandant, le général de Kersabiec, une journée sportive dénommée «Journée de rayonnement». Cette dernière avait pour but de fédérer les deux communautés autour du sport et de faire connaître les activités du Camp.

La fête fut belle, malgré l’absence, pour empêchement, du ministre de la Jeunesse et des Sports, Mathias Otounga Ossibadjouo. C’est donc en présence des responsables de fédérations sportives gabonaises, accompagnés pour l’occasion de deux ex-internationaux du football, Daniel Cousin du Gabon, et Bill Tchato du Cameroun, que les participants et le public venus nombreux ont pu célébrer ce rendez-vous sportif qui, faut-il le noter est à sa deuxième édition.

Une initiative qui pour  le Général de Kersabiec vise non seulement à remercier le pays hôte mais également à faire découvrir au public les infrastructures sportives et les différentes activités que le Camp de Gaulle promeut «Parce que l’hospitalité de la communauté gabonaise, n’est pas un vain mot. Il nous a semblé que c’était une bonne façon de faire partager nous aussi notre hospitalité à nos enfants, nos jeunes. Une manière de leur permettre de pouvoir jouer ensemble, partager des moments ensemble et surtout de profiter des installations qu’offre le Camp de Gaulle», a-t-il indiqué.

Au menu de cette journée, un tournoi de tennis pour enfants, un tournoi de football, une course de cyclo, une course de roller, une course de relais, une démonstration de boxe et bien d’autres activités ont enrichi cette journée. Les organisateurs, pour cette année, ont entièrement dédié l’ensemble de fonds récoltés, au cours de ladite journée, à l’achat de matériels de sport pour les clubs gabonais présents.

La journée a également été ponctuée par une cérémonie de remises de médailles aux compétiteurs les plus méritants. Pour Bill Tchato, champion d’Afrique 2002 avec l’équipe nationale du Cameroun, il s’agit là de perpétuer une tradition, donner aux plus jeunes la culture et l’amour du sport. «Entant qu’ancien joueur international, c’est toujours bien de venir pour soutenir les enfants. Ça leur permet de rêver, enfant je suis passé par là, j’ai fais des tournois dans ma vie. Des journées comme celles-ci il en faudra beaucoup plus», a-t-il confié.