vendredi,23 juillet 2021
AccueilA La UneJournée citoyenne: quand l’administration bafoue l’autorité du chef de l’Etat

Journée citoyenne: quand l’administration bafoue l’autorité du chef de l’Etat

Ecouter cet article

Instituée en 2010 par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, la journée citoyenne avait pour objectif d’inciter les citoyens à lutter contre l’insalubrité dans les quartiers et les espaces publics. Sauf que 11 ans après, cette initiative semble avoir été reléguée aux calendes grecques non seulement par les populations mais surtout par l’ensemble des administrations publiques foulant ainsi aux pieds la volonté du président de la République qui à travers cette journée souhaitait fédérer les Gabonaises et les Gabonais autour d’un idéal commun, l’amour de la patrie.  

Prévue se dérouler chaque premier samedi du mois, cette action qui se veut citoyenne était caractérisée par une journée d’actions en faveur de l’environnement mais aussi de solidarité envers tous sur l’ensemble du territoire national. Artères, ruelles, allées, établissements scolaires, bâtiments administratifs et bien d’autres sites devaient faire  l’objet d’une véritable cure de jouvence.

Si dans les premières années de cette initiative lancée par le chef de l’Etat mouvement associatif et administration publics se mobilisaient pour rendre effective cette journée, aujourd’hui le constat est sans appel. En effet, au mépris des instructions du président de la République l’ensemble du corps social avec en tête de peloton le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, a décidé de s’asseoir sur cette directive. 

Il faut dire que les dernières actions d’envergure organisées pour respecter cette journée se sont faites du temps de la toute puissance de l’ancien directeur de cabinet du président de la République Brice Laccruche Alihanga et de son Association des jeunes émergents volontaires (AJEV). Aujourd’hui, la journée citoyenne n’est plus qu’un vague souvenir de ce temps où Ali Bongo Ondimba ambitionnait de rassembler les Gabonaises et les Gabonais autour d’un idéal de solidarité et de responsabilité.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme