Journée citoyenne: La FSBO réhabilite l’école d’application de l’ENS B

Le samedi 7 avril dernier, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba (FSBO) était à l’école d’application de l’ENS B, dans le 1er arrondissement de Libreville, dans le cadre de la journée citoyenne. Cet établissement primaire a reçu une véritable cure de jouvence au grand bien des écoliers et du personnel administratif.

Réuni autour d’un idéal commun, «celui d’améliorer le cadre de vie des gabonais», la FSBO accompagnée  pour la circonstance de la mairesse de la Commune de Libreville, Rose Christiane Ossouka Raponda, de l’Association des épouses des membres du gouvernement (AEMG), de quelques associations volontaires et des riverains dudit quartier, n’ont pas ménagé d’efforts pour améliorer les conditions d’apprentissage des apprenants.

Pour cela, il a donc fallu, dans une ambiance bon enfant, s’armer de bottes, de pelles et râteaux. Pour nettoyer de fond en comble les salles de classe, la cour, les toilettes, vider les fosses septiques, les caniveaux, passer un coup de peinture, défricher, et même dépêcher une équipe d’Averda pour équiper l’école de bacs à ordures. L’Ens-b pour ainsi dire a fait peau neuve et cela, grâce à la FSBO qui, en quelques heures, a su redonner à cette école un lustre perdu il y’a 36 ans de cela. Une énième initiative de la première dame qui n’a pas laissé les responsables de cette école insensible.

Médusé devant le spectacle Claude Mve, directeur de l’école n’a pas manqué de louer cette initiative. «C’est pour moi un sentiment de satisfaction, par rapport à cette journée. Elle a contribué un temps sois peu à redorer l’éclat de l’école, nous étions envahis il y’a quelques jours par des hautes herbes, l’école était dans un piteux état», a-t-il témoigné.

Sans manquer d’interpeller ses concitoyens sur l’importance de préserver leur environnement immédiat sain et propre, Claude Mve a reconnu que «la transformation immédiate rend le paysage un peu plus beau». Ce qui ne manquera pas de réjouir, les élèves, les enseignants et le personnel administratif de l’école.

En croisade contre l’insalubrité, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba a réaffirmé, à la troisième étape de son périple, qu’agir en faveur de l’environnement, c’est montrer la voie aux plus jeunes, c’est aussi favoriser une citoyenneté active. Une vision que partage amplement l’édile de Libreville qui espère que cet exemple sera suivi volontairement par la population.

Laissez votre commentaire