Journée citoyenne: Arthur Benga Ndjeme remobilise les agents du ministère du Budget

Les agents du ministère du Budget à la main à la pâte © GMT

Ce samedi 2 février 2019, premier samedi du mois, les agents du ministère du Budget et des comptes publics se sont réunis autour de leur secrétaire général Arthur Benga Ndjeme et ont procédé à une cure de jouvence des locaux abritant ce département ministériel.  Une action placée sous le signe de la citoyenneté qui est le gage de l’unité et du développement d’une nation.

GABON LIBREVILLE

Instaurée en 2010 par les plus hautes autorités en tête desquelles le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, la journée citoyenne a été une fois de plus observée au ministère du Budget et des Comptes publics ce 2 février. Sous la supervision du secrétaire général, Arthur Benga Ndjeme, le personnel de ce ministère a procédé à la collecte d’ordures et au curage des caniveaux, qui longent l’immeuble Jérôme Okinda.  

Arthur Benga Ndjeme, SG du ministère du Budget et des comptes publics © GMT

Il faut dire que cette journée qui ne fait plus beaucoup d’émule au sein d’autres administrations continue d’être respectée au ministère du Budget et des comptes publics et plus encore depuis la prise de fonction du secrétaire général, qui a inscrit cette activité comme une priorité de son action. « Il n’y a aucune excuse de la part des fonctionnaires pour consacrer un seul samedi par mois à la citoyenneté. La citoyenneté est peutêtre un mot qui est très générique c’est vrai mais peut être qu’au cours des échanges on pourra affiner cette notion », a-t-il expliqué.

Cette journée d’action citoyenne qui s’est ouverte par l’hymne national La Concorde est selon Arthur Benga Ndjeme nécessaire pour que chacun s’approprie les valeurs qu’elle prône. « Nous avons déclamé notre hymne parce qu’en ce moment nous avons l’impression que le Gabon n’avait jamais eu autant besoin d’unité, de fraternité et de concorde. Il y a comme un sentiment de démobilisation et recherche de valeurs profondes traditionnelles et modernes de notre pays », a relevé le secrétaire général du ministère du Budget et des comptes publics.

Par ailleurs, il n’a pas manqué d’encourager d’autres concitoyens à s’approprier cette journée qui ne demande pas autant de moyens que cela puisse paraître. « Au début de l’année dernière, nous avons acquis des pelles, râteaux, ciseaux, le nécessaire pour mener à bien nos activités. Nous avons fait imprimer quelques T-shirts et nous disposons d’une petite enveloppe de 100 ou 150.000 FCFA pour nous permettre d’organiser une petite collation », a souligné en conclusion Arthur Benga Ndjeme.

Laissez votre commentaire