samedi,25 septembre 2021
AccueilA La UneJIJ 2021: le Gabon réfléchit à une révision de la politique nationale...

JIJ 2021: le Gabon réfléchit à une révision de la politique nationale de la jeunesse

Ecouter cet article

C’est à l’occasion de la Journée internationale de la jeunesse (JIJ) célébrée ce jeudi 12 août 2021, que le secrétaire général du ministère en charge de la Jeunesse, Frédéric Ndounga, a annoncé que le Gabon va procéder à l’évaluation et la révision de la Politique nationale de la jeunesse. Un projet, selon le gouvernement, qui s’inscrit dans «  la volonté de la mise en œuvre de son plan d’actions opérationnel » en faveur des jeunes. 

On entend par politique nationale de la jeunesse, une stratégie gouvernementale qui prend en compte les besoins, les attentes et les aspirations des jeunes. Au Gabon, cette politique en faveur des jeunes poursuit trois objectifs spécifiques: « améliorer les conditions de vie des jeunes, développer le sens du civisme et patriotisme chez les jeunes, répondre au soutien international en faveur de cette catégorie de la population ». 

La Journée internationale de la jeunesse est donc « l’occasion de réfléchir sur le projet d’évaluation et de révision de la Politique nationale de la Jeunesse du Gabon (…) En vue d’actualiser les documents y relatifs ». Tels étaient les mots du secrétaire général du ministère chargé de la Jeunesse, Frédéric Ndounga, dans son allocution télévisée, ce mercredi soir à la veille de la célébration de l’édition 2021 de la JIJ. Les travaux devraient réunir la tutelle des jeunes, les ministères transversaux, les partenaires techniques et financiers, les membres du bureau du Conseil national de la jeunesse (CNJ), ainsi que les représentants des associations et mouvements de jeunesse.

Par ailleurs, il convient de rappeler que, élaborée en 2012 sur recommandations de l’Unesco et à l’initiative du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, ce document cadre devrait servir à guider l’action des dirigeants du pays dans le processus de création des mécanismes d’accompagnement, de protection, de développement, d’autonomisation et d’épanouissement des jeunes au Gabon. Seulement, malgré l’existence de cet outil d’aide à la décision pour la prise en compte de la situation des jeunes, force est de constater que les problèmes des jeunes subsistent encore et demeurent dans le top des préoccupations de l’Etat.

En effet, les jeunes sont encore confrontés au problème du chômage, accentuant un peu plus le niveau de pauvreté estimé à plus de 32% selon le rapport 2020 du Système des Nations unies. On note aussi les problèmes de la formation, l’accès aux prestations de santé ainsi que leur sous-représentation dans les organes décisionnels du pays. L’arrivée du covid-19 a également eu un impact considérable sur la vie quotidienne et les efforts des jeunes. Gageons qu’au terme de cette révision, les jeunes pourront à leur tour, évaluer la matérialisation des nombreux engagements et promesses faites par l’exécutif à leur endroit, tels qu’annoncés à travers le Septennat de la jeunesse en août de 2016. 

Laissez votre commentaire

Enami Shop