jeudi,21 octobre 2021
AccueilA La UneJG Ntoutoume Ayi: «le PDG nous dit à l’avance qu’il va accélérer...

JG Ntoutoume Ayi: «le PDG nous dit à l’avance qu’il va accélérer le pillage de notre pays»

Ecouter cet article


A l’occasion de son discours d’ouverture de campagne tenu au lieu dit “Château” dans le 2ème arrondissement de la commune d’Akanda, ce samedi 29 septembre 2018, le candidat à la députation et tête de liste de la Coalition Rassemblement héritage et modernité et Union nationale, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi a critiqué le slogan, « Accélérer la transformation du Gabon », retenu par le parti au pouvoir comme leitmotiv électorale.

Prenant la parole sous la pluie après Alexandre Barro Chambrier, Zacharie Myboto et Marc Ona Essangui qui ont rehaussé cette rencontre par leur présence, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi a peint un bilan sombre des neuf dernières années qui selon lui auront permis à  la situation politique, économique, sociale et même culturelle de notre pays de se  dégrader comme jamais auparavant.

« Depuis neuf ans, ils ont entrepris de transformer notre pays. Comme ils le reconnaissent sans s’en rendre compte, ils ont assombri notre quotidien. Comme ils l’affirment sans le savoir, ils ont tué notre espérance », a-t-il dénoncé. Pour lui, c’est « avec cynisme et désinvolture, qu’ils nous proposent aujourd’hui d’accélérer (…) Ils ont conduit notre pays au bord du gouffre et ils nous proposent d’appuyer sur l’accélérateur », a-t-il poursuivi.

Fustigeant également la déstructuration du patrimoine éducatif, pour n’avoir construit aucun établissement scolaire ou universitaire, la tête de liste RHM-UN a tourné en dérision la volonté des pdgistes d’accélérer le développement d’Akanda et partant du Gabon. « Ils n’ont construit aucune école, aucune salle de classe, et ils ont le toupet de nous proposer d’accélérer ! Ils ont détruit notre système de santé et ils ont l’audace de nous proposer d’accélérer ! Ils ont mis la CNSS et la CNAMGS au bord de la faillite et ils ont le culot de nous proposer de l’accélérer », a-t-il explicité.   

Le porteur du projet « Le Gabon, j’y crois » à l’Assemblée nationale a appelé les populations d’Akanda à « les empêcher (candidats PDG, Ndlr) de réaliser leur objectif, de continuer à détruire notre pays (…) le 06 octobre prochain, il vous appartiendra d’apprécier. Il vous reviendra de dire non à la mort programmée de notre école et de notre système de protection sociale », a-t-il précisé.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Enami Shop