JG. Ntoutoume Ayi: «Mobilisons-nous pour libérer notre pays de la corruption»

JG. Ntoutoume Ayi, candidat aux législatives dans le 2ème siège de la commune d’Akanda et la tête de liste aux locales © D.R

L’ouverture de la campagne a été l’occasion  pour les différents candidats dévoiler leurs affiches, leurs banderoles et autres supports de propagande. Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, candidat de la coalition RHM-UN dans le 2ème arrondissement de la Commune d’Akanda a choisi de s’adresser à son futur électorat par le moyen d’une profession de foi, aux termes de laquelle, il leur présente son histoire et son ambition pour cette nouvelle municipalité.

« Je suis né il y a 50 ans, à la maternité A de ce qui s’appelait à l’époque l’Hôpital Général, aujourd’hui le Centre Hospitalier Universitaire de Libreville. Mes parents, un Instituteur et une femme au foyer, habitaient à Montagne Sainte. J’y ai vécu jusqu’à l’âge de 19 ans, avant d’aller à Franceville pour mes études supérieures », déclare-t-il à l’endroit des habitants du 2ème arrondissement d’Akanda dont il brigue les suffrages.

Pris en charge par l’Etat qui l’a scolarisé gratuitement, notamment  à l’école publique urbaine, au lycée national Léon Mba, à l’USTM, à Nantes puis à Paris en France, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi ne cache pas sa gratitude. « Pendant 21 ans, c’est l’argent du contribuable gabonais et les richesses du Gabon qui ont financé mes études. Je dois tout à mon pays. Je dois tout au peuple gabonais », poursuit-il.

En 2009, celui qui fut un des fervents soutiens du candidat André Mba Obame à l’élection présidentielle. Il précise l’avoir fait pour se mettre au servir de son pays. « J’ai affirmé qu’il était de la responsabilité de ma génération d’empêcher une transmission monarchique du pouvoir », explique-t-il. Mais cet engagement lui aura coûté son emploi dans la fonction publique. « Il m’a coûté mon confort de vie», renchérit-il.

Le candidat de la coalition RHM-UN n’en regrette rien. Pour lui, « en même temps, depuis 2009, j’ai donné un sens à ma vie et je vis mes meilleures années en tant qu’adulte. Être au service des autres, être utile à mon pays, c’est le sens de mon engagement politique et citoyen », explique-t-il.

« Je suis Jean Gaspard Ntoutoume Ayi. Je suis candidat aux élections législatives dans le 2ème arrondissement de la commune d’Akanda où je réside. Je suis militant de l’Union Nationale et candidat d’une Coalition de Formations politiques », lance-t-il à l’endroit des populations de la jeune commune d’Akanda .

A l’endroit de la jeunesse de cette localité, le candidat aux législatives dans le 2ème siège de la commune d’Akanda et la tête de liste aux locales a lancé un message de rassemblement et d’unité. « Mobilisons-nous pour libérer notre pays de la corruption, du sectarisme et de l’arbitraire. Levons-nous pour reconstruire le Gabon. Levons-nous pour que chaque jeune Gabonaise et chaque jeune Gabonais puisse de nouveau rêver de son avenir et voir ses rêves se réaliser par la force de son travail ! », a-t-il martelé.

Laissez votre commentaire