Jérôme Efong Nzolo, une expérience internationale avérée

Jérôme Efong Nzolo, candidat à la présidence de la Fegafoot © D.R

Candidat au poste de président du bureau  exécutif de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), Jérôme Efong Nzolo, ancien arbitre international, entend entre autre, relever le niveau du football gabonais s’il est élu au soir du 31 mars à la tête de l’instance faîtière du sport roi gabonais. Portrait.

Natif de Bikondom (Bitam), dans le Nord du Gabon et âgé  de 44 ans, Jérôme Efong Nzolo (JEN) est un homme presque accompli sur le plan professionnel et sportif. Très discret et toujours souriant, dès sa jeunesse il attrape le virus du football comme tout jeune de sa génération. Il va le pratiquer sur les terrains vagues de Libreville et d’Owendo au lycée technique. Mais le destin décidera autrement. Il est contraint d’arrêter  sa carrière suite à une blessure. Il se lance par la suite dans l’arbitrage à l’âge de 14 ans.

Intelligent et effacé, il décroche son baccalauréat série F et bénéficie d’une bourse qui l’envoie poursuivre ses études à l’étranger, notamment en Belgique.  Dans ce pays, il allie brillamment sport et études universitaires et réussit.

En 2000, il a arbitré pour la première fois dans une division Nationale belge et quelques années plus tard, il a officié pendant deux ans en Promotion, un an en D3 et un an et demi en D2. JEN a gravi progressivement les échelons et est devenu un arbitre  de référence.

Le 28 janvier 2006 sera la date de sa consécration. Il arbitre son premier match en Division 1ère belge. «C’était la rencontre Brussels-Lokeren» se rappelle-t-il, comme si c’était hier. Deux ans après, il a arbitré son premier match international opposant la France à la Suisse lors du tour élite du championnat d’Europe 2008 des moins U19.

Quatre fois meilleur arbitre du championnat belge, arbitre international avéré, il va se distinguer dans les différents stades de la sphère footballistique mondiale. Les gabonais le découvriront le 03 Août 2013 au stade de l’amitié sino-gabonais lors du trophée des champions 2013 qui s’est joué à Libreville et qui opposait le Paris Saint- Germain à Bordeaux. Il a officié cette rencontre avec maestria. Une fierté pour bon nombre de gabonais. En mettant fin à sa brillante carrière d’arbitre en 2015, il envisage désormais apporter son expérience du management du football à son pays.

Cet ingénieur électromécanicien, personnage discret et bon manageur compte se mettre au service du football de son pays en se portant candidat à la tête de la Fédération gabonaise  de football. Il a pris le temps d’observer et d’échanger avant de prendre cette décision.

Fonctions. Conseiller du ministre de la jeunesse et des sports en charge des fédérations sportives durant deux ans, Efong Nzolo connaît les problèmes du sport en général et particulièrement ceux du football.

Aujourd’hui conseiller du ministre du travail, en  charge de l’emploi des jeunes. Ce père de famille, amoureux de son pays, homme de challenge et de défis, voudrait sortir le football national de l’ornière en y apportant de nouvelles idées, un management efficace pour faire du Gabon une référence sur le plan continental et international. Avec notamment: la redynamisation des organismes sportifs nationaux, le relèvement du niveau du football, une meilleure prise en compte des problèmes sanitaires et sociaux des différents acteurs du ballon rond.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire