dimanche,24 octobre 2021
AccueilA La UneJeannine Taty et Chantal Myboto appellent à un vote sanction contre le...

Jeannine Taty et Chantal Myboto appellent à un vote sanction contre le PDG

Ecouter cet article


C’est à Okala, dans le premier arrondissement de Libreville, que la Coalition Rassemblement héritage et modernité (RHM) et Union nationale (UN) a ouvert samedi 29 septembre dernier à Okala sa campagne pour les élections législatives et locales du 6 octobre prochain. Les candidates de la Coalition Jeannie Taty Koumba (législatives) et Chantal Myboto (locales) ont appelé les populations à un “ vote sanction ” contre le Parti démocratique gabonais.

L’invalidation  de la candidature de Chantal Myboto Gondjout aux législatives ne semble pas avoir ébranlé la capacité de cette dernière à bouter le PDG de cette circonscription électorale. Tête de liste RHM-UN, l’actuelle conseillère municipale fait feu de tout bois aux côtés de Jeannine Taty Koumba, la candidate de la Coalition au deuxième siège du premier arrondissement au parti au pouvoir sur cet arrondissement de Libreville.

D’entrée de jeu, les trésorières de l’Union nationale ont à l’ouverture de leur campagne sorti le grand jeu : forte mobilisation, groupe de danse traditionnelle mais surtout, et c’est la surpris de cette campagne, la diffusion en boucle du tube du moment “ c’est où ”, qui ne manque pas de rappeler à l’opinion les nombreuses promesses non tenues par le Parti démocratique gabonais.

« La bonne gouvernance, le projet Graine, le soutien au PME locales, tu nous as promis l’émergence, c’est où? C’est où? C’est où? La Marina est passée du Champ triomphal à la baie de rois, c’est où? Mani (Ali Bongo) accepte ta défaite et libère-nous la ligne ! », pouvait-on entendre, avant, pendant et après le meeting.

Chantal Myboto et Jeannie Taty Koumba, n’ont pas manqué cette occasion pour pour démontrer leur capacité de mobilisation sur les deux sièges du premier arrondissement de Libreville et en ont profité pour inviter les Gabonaises et les Gabonais à un « vote sanction contre le régime Bongo-PDG qu’elles considèrent être le seul véritable responsable de la descente aux enfers du pays », ont-elles précisé.

Laissez votre commentaire

Lauris Pembahttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Enami Shop