lundi,28 septembre 2020
Accueil A La Une Jean Valentin Leyama: «le Covid-19 n’est pas une crise sécuritaire dont l’ennemie...

Jean Valentin Leyama: «le Covid-19 n’est pas une crise sécuritaire dont l’ennemie serait l’automobiliste»

Alors que le Gabon vient de franchir la barre critique des 1000 cas positifs au Covid-19, des doutes subsistent quant à la pertinence de certaines mesures prises par le gouvernement pour enrayer cette pandémie. Des doutes soulevés par l’ancien directeur de cabinet adjoint du président de la République Jean Valentin Leyama, qui dans une publication sur son compte Facebook, a fustigé le fait que les contrôles des mesures barrières effectuer par les forces de l’ordre se focalise curieusement sur les automobilistes donnant l’impression qu’on était dans une situation de crise sécuritaire. 

Multiplication des barrages de contrôle, verbalisation des automobilistes, embouteillage dans plusieurs artères de la ville. C’est le constat fait ces dernières semaines depuis le lancement de l’opération Hippocrate entrant dans le cadre de la riposte contre la pandémie à coronavirus. Une situation incompréhensible pour plusieurs usagers, qui ne comprennent pas que ce qui est supposé être une crise sanitaire se soit transformé en une vague d’opérations de contrôle des pièces afférentes à la circulation. 

Alors qu’on a franchi ce mercredi 13 mai la barre des 1000 cas de contamination, cette opération des Forces de défense et de sécurité semble concentrer l’ensemble des ses équipes sur les automobilistes, tandis que dans les quartiers, quid des patrouilles pédestres, où les populations continuent de circuler sans respecter les mesures barrières.

Un fait qui n’a pas manqué de susciter l’indignation de l’ancien directeur de cabinet adjoint du président de la République. « On vous répète que c’est une crise sanitaire, déployez des mesures sanitaires de masse. Vous ne réagissez que par le blocage de la circulation et le contrôle des pièces afférentes à la circulation automobile », a fustigé Jean Valentin Leyama. 

Ce dernier a d’ailleurs tenu à rappeler au gouvernement, qui semble s’être accommodé de ces dérives, qu’il ne s’agissait pas d’une « crise sécuritaire dont l’ennemi serait l’automobiliste, c’est un virus qui se répand exponentiellement dans les quartiers par des contaminations communautaires ». A cet effet, Jean Valentin Leyama a appelé à une réorientation du plan de riposte pour une meilleure efficacité. 

 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Street 103 Gabon Gmt