mercredi,8 décembre 2021
AccueilA La UneJean-Rémy Yama: «tout n’est que mensonge dans la gestion de la pandémie»

Jean-Rémy Yama: «tout n’est que mensonge dans la gestion de la pandémie»

Ecouter cet article

C’est par le biais d’une conférence de presse tenue ce mercredi 3 avril que la Confédération syndicale Dynamique Unitaire est revenue une unième fois sur la gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. Dans son allocution le président de Dynamique Unitaire Jean Rémy Yama n’a pas maché ses mots au moment de qualifier la gestion de la pandémie par le gouvernement. Un mensonge en tout et pour tout a-t-il précisé. 

Les sorties de la Confédération Syndicale Dynamique unitaire surtout lorsqu’elles sont dirigées par le très virulent Jean Rémy Yama décoivent rarement. Elles ne sont jamais plates et leurs acerbité n’a d’égale que la teneur et l’esprit de leur mouvement. A l’occasion du point de presse qu’il a tenu ce jour, Jean Rémy Yama, comme d’ordinaire n’y est pas allé de main morte avec le gouvernement concernant la gestion de pandémie du coronavirus au Gabon. 

Comme ligne de fond, DU a déclaré que « Tout n’est que mensonge dans la gestion de la pandémie » avant de se lancer dans une série de questions qui peut dans les faits pour pousser l’opinion à accorder du crédit à la position défendue par la confédération syndicales Dynamique unitaire. Sur les mesures d’accompagnement édictées par le gouvernement Jean Rémy Yama s’est d’abord interrogé sur la sincérité de la matérialisation de certaines mesures à caractère social. « Où en est la gratuité de l’eau et de l’électricité pour tous ? Pourquoi en avoir exclu des milliers d’abonnés possédant des compteurs d’électricité de 3 à 6 KW, en violation du décret n°00103/PR/MERH du 10 avril 2020 fixant le régime de prise en charge par l’Etat des factures d’eau et d’électricité de la SEEG pendant l’État d’urgence lié au Covid-19 ? », s’est-il premièrement questionné.  

S’exprimant ensuite sur l’aspect technique de la lutte et de la riposte contre la pandémie à coronavirus par le gouvernement ainsi que par le comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre le coronavirus, Jean Rémy Yama s’est en sus questionné sur l’effectivité de la mise à disposition du matériel médical promis. « Où sont les 10 millions de masques chirurgicaux censés être distribués aux personnels de santé, aux forces de défense et de sécurité et à la population ? Où sont les 4 000 thermoflashs à distribuer dans les hôpitaux ? Où en est le renforcement des unités de soins intensifs dans les hôpitaux par la distribution de 100 respirateurs, de 100 appareils d’aide respiratoire, de 10 ambulances et un kit d’imagerie mobile par province ? ». 

Pour mettre à nue la sournoiserie et les « mensonges » du gouvernement sur cette gestion tant décriée et contestée de la covid-19, Jean Rémy Yama n’a pas été avare d’exemples. C’est ainsi qu’à l’instar des autres composantes de cette gestion, il s’est, pour terminer, appesanti sur les promesses non réalisées faites à  l’Institut de pharmacopée et de médecine traditionnelle (Iphametra. « Où sont les financements publics au profit de l’IPHAMETRA, l’USTM, l’USS, le CIRMF et le CERMEL pour la recherche d’un remède ? Où sont situés les 60 centres de dépistage annoncés depuis le 3 avril 2020 ? », a-t-il une énième fois demandé. 

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop