Jean Ping sommé de payer plus de 600 millions de francs CFA à Hervé Patrick Opiangah

Condamné à payer des dommages et intérêt à hauteur de plus de 600 millions de francs CFA pour diffamation contre Hervé Patrick Opiangah par la chambre correctionnelle du tribunal de Libreville, le 30 avril 2015,  Jean Ping a reçu la visite d’un huissier de justice, ce vendredi 13 octobre 2017, à son domicile pour faire exécuter cette décision.

Suite aux accusations portées sur le conseiller spécial d’Ali Bongo Ondimba, Hervé Patrick Opiangah; à savoir, «être l’instigateur des actes de vandalisme perpétrés à son domicile le 12 janvier 2015 par un groupe de jeunes hommes»

En effet, Hervé Patrick Opiangah reprochait à Jean Ping d’avoir publié sur sa page facebook le message suivant : «Sous la houlette de certains cadres de ce régime, dont Hervé Opiangah, homme de main du Président, une horde de vandales s’est permise d’attaquer et de saccager une partie de mon domicile ce matin à Libreville ». Il avait saisi le tribunal en diffamation et Jean Ping avait été condamné. 

Pour rappel, le leader de la Coalition pour la nouvelle République avait brillé par son absence lors des audiences pour être entendu sur sa version des faits. Condamné jeudi 30 avril 2015, il n’avait pas fait appel de la décision, préférant qualifier le procès de «machination politique», en se considérant comme la véritable victime de cette affaire du fait que son domicile avait été pris d’assaut par des délinquants.

Laissez votre avis