Jean Ping rend hommage au martyr Mboulou Beka

© Forum du peuple Ekang

20 décembre 2014 – 20 décembre 2017, voilà trois ans que Bruno Georges Mboulou Beka trouvait la mort, lors d’une manifestation de l’opposition à Rio dans le 3ème arrondissement de Libreville. Pour commémorer ce martyr, le leader de la Coalition pour la nouvelle République, Jean Ping a adressé un message pour saluer la mémoire du disparu.

A cette occasion, il a rappelé une fois de plus, que les circonstances de sa mort n’ont toujours pas été élucidées. Relevant de ce fait la nécessité pour les coupables d’être traduits en justice. «En ce jour de triste mémoire, nos pensées vont à sa famille à qui le pouvoir a prématurément arraché un être cher»; s’est-il exprimé.

Dans le même ordre d’idée, l’ancien président de la Commission de l’Union africaine n’a pas manqué de faire le parallèle entre la mort de Bruno Georges Mboulou Beka et celle «d’autres centaines de jeunes gabonais abattus le 31 août 2016 et les jours qui suivirent par les mêmes forces barbares».

«À travers ce souvenir macabre, la Coalition de la Nouvelle République tient à rappeler au peuple gabonais l’indispensable nécessité de se battre et de résister pour que le sacrifice de tous ces jeunes gabonais qui ne demandaient qu’à vivre dans un pays libre et prospère ne soit pas vain»; a t-il martelé.

Pour information Jean Ping a fait déposer une gerbe de fleurs sur la tombe du disparu à Konoville Les deux Eglises ce 20 décembre 2017.

Laissez votre avis