mercredi,23 septembre 2020
Accueil A La Une Jean Ping : «Le temps est venu de désigner l’ennemi, de se...

Jean Ping : «Le temps est venu de désigner l’ennemi, de se lever et de marcher»

C’est à la faveur d’une déclaration faite ce mardi 10 décembre à sa résidence des Charbonnages que l’ancien candidat à la présidentielle du 27 août 2016, Jean Ping, a une fois de plus réagi à l’actualité nationale en condamnant les dernières mesures issues du Conseil des ministres du 2 décembre dernier. Cette fois-ci, celui qui revendique toujours « la vérité des urnes » depuis trois ans invite insidieusement les Gabonaises et les Gabonais à se lever contre les ennemis du Gabon qu’il a implicitement nommés. 

Les récentes nominations issues du Conseil des ministres du 2 décembre dernier, notamment de Noureddin Bongo aux prestigieuses fonctions de Coordinateur des Affaires présidentielles, continuent de faire couler encre et salive. Après les réactions d’Alexandre Barro Chambrier, de Noël Bertrand Boundzanga et du collectif Appel à agir, ainsi que de l’Union nationale, c’est au tour du président de la Coalition pour la nouvelle République, Jean Ping de sortir de son silence. L’ancien candidat à la présidentielle de 2016 a dénoncé « les dérives de la bande à Fargeon » et une prise en otage du Gabon par « des acteurs tapis dans l’ombre ».

Pour Jean Ping et la Coalition pour la nouvelle République, il n’y a plus de doute, « Ali Bongo n’est plus en capacité d’exercer le pouvoir usurpé en août 2016 ». Face à ce constat d’immobilisme établi par les membres de la CNR, l’ancien président de la Commission de l’Union africaine appelle les Gabonaises et le Gabonais à l’action. « Je dis au peuple gabonais, que si nécessaire, le temps est venu de désigner l’ennemi, de se lever et de marcher », a-t-il martelé.

Le leader de la CNR désigne comme ennemi du Gabon, toute personne « qui condamne le Gabon à se saigner de toutes ses ressources financières, laissant à l’abandon l’école et la santé ». Mais aussi, « celui qui condamne notre pays à la mort lente, celui-là est l’ennemi ». Cet énième appel, un appel de trop pour certains observateurs de la vie politique gabonaise, sera diversement apprécié.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Street 103 Gabon Gmt