Jean Ping au pas de course pour son périple européen

Arrivé en triomphe ce dimanche 09 juillet, à l’aéroport Roissy Charles De Gaulle en France, dans le cadre d’une tournée européenne, étasunienne et africaine, Jean Ping, ancien candidat unique de l’opposition à la Présidentielle du 27 août 2016, a depuis eu plusieurs échanges avec les autorités des institutions européennes.

Cette tournée qui a pour objectif principal de rappeler à la responsabilité les décideurs européens sur la nécessité d’une passation pacifique du pouvoir conduira le leader de la Coalition pour la nouvelle République en France où il a déjà eu des sessions de travail avec les autorités françaises, qui selon ses proches ont été très fructueux.

En effet en France, l’ancien président de la Commission de l’Union africaine, accompagné du président du Rassemblement héritage et modernité, Alexandre Barro Chambrier ont eu une réunion au Palais de l’Elysée, puis un entretien avec Olivier Faure, président du groupe de la Nouvelle Gauche.

Par ailleurs, ce 11 juillet, «le président Élu» s’est rendu à Genève au siège des Nations-Unies, où il a eu une rencontre avec des responsables de la Commission des droits de l’homme de l’Union européenne, en l’occurrence le chargé d’affaire, Per Lagergren et Radka Sibille, l’administratrice des droits de l’homme à l’UE. Il était pour l’occasion accompagné de l’ancien ministre de la Justice, Séraphin Moundounga. Ce fut l’occasion de discuter des cas de violation des droits de l’homme qui auraient été perpétrés lors de la crise post-électorale.

Par la suite, dans la capitale suisse, la délégation composée de d’Alexandre Barro Chambrier, de Seraphin Moundounga et de Joël Ngouenini, conduit par Jean Ping, à l’invite du Club Suisse de la presse; a animé une conférence de presse avec pour thème «pour une transition démocratique et pacifique du pouvoir au Gabon». L’occasion a été donnée à l’opposition gabonaise d’éclairer la presse suisse sur la situation socio-politique et économique du Gabon.

Pour information, le périple de Jean Ping se poursuivra à Bruxelles, à New-York et à Addis-Abeba, mais aussi dans plusieurs autres pays africain, Avec en toile de fond; plaider pour une médiation internationale qui conduirait à une passation de pacifique des charges entre lui et Ali Bongo.

Laissez votre avis