Jean-Pierre Oyiba :  «Les inondations sont dues au changement climatique»

Jean-Pierre Oyiba, ministre d'État en charge des Infrastructures, des Travaux publics et de l'Aménagement du territoire © D.R

Ce lundi 20 février 2017, lors d’un point presse organisé à son cabinet, Jean-Pierre Oyiba, ministre d’Etat, ministre des Infrastructures, des travaux publics et de l’aménagement du territoire, est revenu sur les inondations qui ont fait de nombreux sinistrés à Libreville, le week-end écoulé.

S’exprimant sur les inondations qui ont sinistré de nombreuses familles dans la nuit du 17 au 18 février dernier, Jean-Pierre Oyiba, dont le ministère a été pointé du doigt a réagi. Il a entre autre évoqué comme raison, le «changement climatique».



Si les pluies sont justifiées par le changement climatique, les inondations quant à elles sont de la responsabilité de l’Etat qui, n’a pas su aménager comme il se doit les conduits d’eaux usées. L’absence d’une véritable politique d’aménagement du territoire a favorisé, les constructions anarchiques dans quasi-totalité des villes du Gabon. Les pouvoirs publics auraient pu ériger, par exemple, des zones constructibles et des zones non-constructibles comme on le voit dans plusieurs villes moderne, pour éviter d’exposer les populations à des inondations.

S’agissant du vieillissement des infrastructures d’évacuations des eaux usées, le ministre ne saurait soustraire la responsabilité de l’Etat, car gouverner c’est prévoir. Pointer du doigt, l’incivisme des populations pour se débiner est une fuite en avant. Les actes inciviques sont répréhensibles en République gabonais, combien de citoyens ont-ils été réprimés pour avoir violé la loi?

En outre, il a exhorté les populations à «faire la police» afin d’empêcher certaines personnes de jeter leurs déchets n’importe où et n’importe comment. Cette posture du ministre fait un aveux de culpabilité. Ces missions relèvent de la Police nationale. 

Laissez votre commentaire