Jean Marie Ogandaga suspend des nominations intervenues en Conseil des ministres

Jean Marie Ogandaga © D.R

Que s’est t’il passé pour qu’on en arrive à un tel imbroglio ? C’est la question que l’opinion pourrait se poser à la suite de la suspension des nominations entérinées, le 10 janvier 2018 dernier en Conseil des ministres. Une situation d’autant plus perplexe alors que lesdites mesures individuelles avaient déjà fait l’objet de publication dans le quotidien L’Union, laissant penser presqu’à une forme d’amateurisme du gouvernement.

En effet, c’est par le biais d’une note de service, référencée n° 045/MFPMSPRE/CABM, signée du ministre de la Fonction publique, de la modernisation du service public, chargé de la Réforme de l’Etat, Jean Marie Ogandaga, que ce dernier annonce la suspension momentanée des «nominations prononcées lors du Conseil des ministres en sa séance du 10 janvier 2018 et parues dans le journal L’Union le samedi 13 janvier».

Cette suspension inattendue concerne notamment «l’Inspection générale des services, la direction générale de la Fonction publique et la direction générale de la Modernisation de l’Etat» du departement ministeriel chapeauté par Jean Marie Ogandaga. «En conséquence, les responsables de ces structures administratives restent en poste jusqu’à nouvelle ordre», précise la note de service.

Un épisode d’autant plus genant, puisqu’il est sans rappelé celui de la nomination d’un ministre qui avait été cité dans le cadre de l’opération anti-corruption dénommé Mamba, conduisant à l’annulation de cette mesure individuelle.

Laissez votre commentaire