Jean Fidèle Otandault fait le point avec une délégation du FMI

© GMT

Ce mercredi 21 février, le ministre du Budget et des Comptes publics, Jean Fidèle Otandault était l’hôte d’une délégation du Fond Monétaire international (FMI), dans le cadre de l’accord d’appui budgétaire conclu entre le gouvernement gabonais et cette institution financière internationale. Il est question pour les représentants du FMI lors de cette mission de recueillir auprès de l’Etat gabonais des informations concernant  les différentes réformes annoncées et engagées dans le cadre du Plan de relance économique (PRE).

GABON LIBREVILLE

C’est en présence du Secrétaire général du ministère du Budget et des Comptes publics, Arthur Benga Ndjeme, que le représentant résident Afrique du Fond Monétaire internationale, Marcos Poplawski et Koffi Ben Nassar, Economiste principal, ont échangé avec le membre du gouvernement. Ainsi, cette mission conduite par Alex Segura-Ubiergo, le chef de division adjoint du département Afrique, devrait permettre d’évaluer la mise en place du programme conclu avec l’Etat.

Cette énième mission du Fond permettra de revoir la mise en œuvre du programme économique du Gabon et les perspectives de croissance; analyser les perspectives budgétaires, voir la situation de la balance des paiements et les perspectives de l’économie du Gabon après le décaissement de la première revue du programme dans le cadre  de l’accord élargi de 642 millions de dollars au titre du mécanisme élargi de crédit (MEDC) accordé au gouvernement.

«Nous sommes toujours disposés à expliquer le déroulement du programme, et d’ailleurs nous tenons à remercier le gouvernement pour les efforts qu’il fournit pour la mise en oeuvre de la première phase de l’accord et particulièrement le ministre d’Etat, ministre du Budget et des Comptes publics», a relevé Marcos Poplawski.

«Le FMI est un partenaire et nous sommes toujours heureux de recevoir un partenaire surtout qu’il est satisfait des réformes annoncées. Et en tant que ministre du Budget et des Comptes publics, je suis heureux de recevoir un partenaire qui fait le point de la mise en place de ce programme et je peux dire que tout va bien, nous respectons nos engagement tels qu’ils ont été déclinés dans le programme signé avec le FMI», a indiqué Jean Fidèle Otandault.

Il a par ailleurs relevé que la réduction des arriérés étaient un pas en avant vers la redynamisation de l’activité économique du pays, «avec la mise en place du Club de Libreville nous sommes dans la bonne voie, ce club vise bien évidemment à payer la dette intérieure et relancer l’économie», a-t-il conclu.

Laissez votre commentaire