Jean Fidèle Otandault élevé au rang de notable de la communauté Ekang port-gentillaise

Jean Fidèle Otandault © D.R

C’est dans le cadre des journées culturelles fang organisées chaque année, que s’est déroulée à Port-gentil la manifestation dénommée «Grand nord en vacs». Un moment qui a eu la particularité d’être parrainé pour cette 5ème édition, par le membre du Bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG), Jean Fidèle Otandault.

C’est donc dans la joie et l’allégresse que le collectif des ressortissants du Woleu-ntem vivants dans la capitale économique s’est retrouvé pour  valoriser la richesse culturelle de la province septentrionale et faire découvrir aux autres communautés ces aspects. Pour les organisateurs, cet événement marque également un moment de rassemblement des filles et fils du Woleu-ntem en particulier et du Gabon en général.

Un fait confirmé d’ailleurs par le parrainage du ministre du Budget et des Comptes publics. «Nous sommes contents de vous compter parmi nous. Nous souhaitons que ce partenariat qui commence maintenant, perdure car, lorsqu’un Fang s’engage, il le fait jusqu’au bout», a souligné le président du Collectif des ressortissants du Woleu-ntem, Marcellin Ndong Ngomo.

Il faut noter que cette journée a été organisée autour d’une foire d’exposition, composée notamment des mets et boissons du terroir, mais aussi agrémentée par des groupes socioculturel et des artistes tel que Gutenberg.

Lors de la visite de cet espace festif, Jean Fidèle Otandault a d’ailleurs été élevé au rang de notable de cette communauté, en lui remettant un balai traditionnel symbolisant l’Union, le rassemblement et la fraternité du peuple Ekang autour du guide. Une marque d’attention qu’il n’a pas manqué de remercier, avant d’exhorter ses compatriotes à exprimer sans cesse leur appartenance à la province de l’Ogooué-maritime, où certains sont établis depuis des décennies. «Vous êtes chez vous ici, comme partout ailleurs dans le Gabon. C’est pourquoi vous devez continuer à vous impliquer dans le développement de notre cité», a-t-il indiqué.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire