dimanche,4 décembre 2022
AccueilA La UneIUSO: les étudiants en instance de soutenance à l'épreuve de la rigueur...

IUSO: les étudiants en instance de soutenance à l’épreuve de la rigueur du LMD

Ecouter cet article

À l’heure où le gouvernement vise à optimiser le fonctionnement des universités et grandes écoles pour solutionner la léthargie administrative dans les établissements, les étudiants semblent englués dans des pratiques dépassées. À l’Institut universitaire des sciences de l’organisation (IUSO), les impétrants continuent de faire écueil au système LMD avec des admissibilités advitam eternaem.

Depuis quelques semaines, les universités et grandes écoles du Gabon sont engagées dans l’organisation des soutenances pour les étudiants en fin de cycle. Seulement, il est triste de constater que les futurs impétrants constituent à bien des égards un frein à la mise en œuvre de cette dynamique. Étudiants détenteurs d’une attestation d’admissibilité d’une dizaine d’années, des étudiants désireux de soutenir sans avoir préalablement validé les crédits restants, tout y passe.

Pour tenter de rétablir le bon sens et d’appliquer de manière effective le système LMD,  le Pr. Marcelle Ibinga Epse Itsitsa a pris le taureau par les cornes dès 2020 par le biais d’un communiqué daté du 26 mai de ladite année dans lequel la Direction générale de l’IUSO avait pris les dispositions pour qu’en dépit de la crise sanitaire Covid-19, les étudiants puissent continuer à évoluer dans le processus de soutenance de leurs rapports de stage et mémoires. Et ce, en mettant à leur disposition des numéros de téléphone de la Direction des études.

Rien n’aurait donc été fait par plusieurs étudiants habitués à procrastiner pour finaliser leurs travaux et à respecter la durée prévue par les textes pour ce faire. Consciente des difficultés structurelles nées des crises sanitaires et économiques, le premier responsable dudit établissement va faire preuve de largesse en décalant d’un an les délais préalablement rappelés. Lasse du trop peu d’engouement de la part des concernés, le Pr. Marcelle Ibinga Epse Itsitsa a décidé de mettre fin aux pratiques archaïques qui plongent l’établissement dans une stagnation.

Dans une note d’information du 9 septembre 2022, La Direction générale de l’IUSO va passer à la vitesse supérieure pour annoncer qu’il ne serait plus toléré que des étudiants fassent 5 voire 10 ans avec une attestation d’admissibilité. Pour les inciter à se ressaisir, il a été prévu qu’ils seront soumis à une soutenance spéciale. Ainsi donc, seuls les étudiants régulièrement inscrits et ayant respecté les délais seront programmés. Une mise en garde qui a eu une onde de choc.

Pourtant, il ne s’agit que de la mise en œuvre du système LMD et du décret n°340/PR/MENESTFRSCJS du 28 février 2013. Doit-on rappeler que la réforme licence-master-doctorat est un ensemble de mesures modifiant le système d’enseignement supérieur au Gabon. Offrant une plus grande flexibilité dans la formation aussi bien aux apprenants qu’aux formateurs, le LMD permet la formation académique orientée sur la recherche et une formation appliquée orientée sur la professionnalisation. Cela emporte donc des exigences de délais que les étudiants se doivent de respecter pour le bon fonctionnement de l’établissement.

Lyonnel Mbeng Essone
Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x