Issoze Ngondet: «Nous sommes en attente du deuxième appui budgétaire du FMI»

Emmanuel Issoze Ngondet, Chef du gouvernement © D.R

Face aux représentants du G20 venus s’enquérir de la situation économique du pays le jeudi 05 juillet dernier à la Primature, Emmanuel Issoze Ngondet, a mis l’accent sur les mesures d’austérité entreprises par le gouvernement, tout en précisant que le gouvernement était «en attente du deuxième appui budgétaire du FMI».

Préoccupé par la situation économique du Gabon, une délégation des représentants du G20 était présente à Libreville pour échanger avec le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet et quelques membres de son cabinet. Si le chef du gouvernement a souligné les initiatives engagées pour répondre aux exigences des bailleurs de fonds, il a également souligné l’impact des arriérés sur la soutenabilité du service de la dette.

Lors de cette rencontre, il a souligné que l’Etat était confronté à quelques dysfonctionnements notamment au niveau du «décaissement sur les investissements en cours» causés par «l’insoutenabilité du service de la dette». Il a indiqué donc que les mesures entreprises par son gouvernement avaient pour objectif de «rétablir la crédibilité de l’Etat, améliorer nos relations à échéances, optimiser et restructurer le portefeuille de la dette».

C’est donc pour atteindre ces objectifs à moyen terme et ainsi «revoir la gouvernance dans la gestion de la dette et ramener le taux d’endettement de l’Etat à 40% d’ici 2020 » qu’Emmanuel Issoze Ngondet et les membres de son équipe se sont dits «en attente du deuxième appui budgétaire du FMI». Cette deuxième tranche servira donc selon le PM a accélérer les réformes engagées.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire