Investissements : les ambitions d’Olam pour 2017

C’est l’annonce fait par la  filiale gabonaise du groupe singapourien Olam international, ainsi elle envisage  lancer de nouveaux investissements pour cette année 2017. Ceux-ci seront essentiellement concentrés sur la Zone économique à régime privilégié de Nkok (ZERP), mais l’entreprise envisage aussi lancer des travaux d’envergure en matière d’infrastructures de transports, énergétiques et hydrauliques.

Dans le cadre du développement de ses investissements au Gabon, l’entreprise  prévoit l’aménagement de 1126 ha de hangars industriels multisectoriels dans la Zone économique à régime privilégié de Nkok, contribuant ainsi à la diversification de l’économie gabonaise et à la création des produits 100% Made in Gabon, destinés au marché local ainsi qu’à l’exportation, nous rapporte le site le nouveau Gabon.

Par ailleurs concernant les infrastructures, Olam  financera la construction de 65 km de conduites d’eau entre la ville de Port-Gentil et la plage de Loanda, ce projet viendra donc s’ajouter aux  2300 km de lignes électriques déjà installées pour 450 villages, mais aussi à la centaine de bornes fontaines hydrauliques déjà construites. En ce qui concerne les infrastructures de transport, elle ambitionne la création de  500 à 1300 emplois supplémentaire dans le « Port Cargo » en construction. Ces emplois supplémentaires  sur cette plateforme de 18 ha dédiée au trafic des containers et cargo seront générés en ce début d’année indique Olam.

En outre, l’entreprise assure que le port minéralier d’Owendo verra ses capacités de main d’œuvre portées à 300 emplois directs, il sera élargi à 45 ha, et dédié à l’exportation de matières premières et le transport d‘agrégats. Ceci en vue de réduire les coûts logistiques d’import-export et d’améliorer la compétitivité du Gabon dans le secteur minier.

Laissez votre avis