mercredi,15 juillet 2020
Accueil A La Une Interdiction de la chloroquine: le Copil suivra-t-il l’exemple de la France?

Interdiction de la chloroquine: le Copil suivra-t-il l’exemple de la France?

C’est la question qui taraude les esprits ces dernières heures après l’annonce par la France d’interdir l’usage de la chloroquine et l’hydroxychloroquine dans le traitement des patients testés positifs à la covid-19. Une décision qui pourrait être suivie par le Gabon surtout après que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) eut décidé de suspendre « temporairement » les essais cliniques de ce médicament. 

Global Media Time Gifpx

Adopté comme protocole thérapeutique dans le traitement des patients Covid-19, l’hydroxychloroquine fait l’objet d’une controverse depuis quelques jours seulement après que l’agence onusienne eut annoncé lundi 25 mai 2020 avoir interrompu les tests qu’elle mène avec ses partenaires sur ces molécules dans plusieurs pays. Une décision prise après la publication d’une étude parue vendredi 22 mai dans la revue médicale The Lancet, jugeant inefficace voire néfaste le recours à ces antipaludéens. 

Conséquence semble-t-il de cette nouvelle posture, en France le  Haut conseil de la santé publique (HCSP) a demandé ce mardi 26 mai 2020 de « ne plus utiliser l’hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19 ». Une décision qui pourrait donc bien être suivie par d’autres pays, notamment le Gabon, qui intègrent la chloroquine et l’hydroxychloroquine dans leur protocole thérapeutique. 

Ainsi, les Gabonais devront se tourner dès les prochaines heures vers le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil-Coronavirus) pour être fixés  sur la position du pays.

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Agasa Pub Pavé Portrait Agence Gabonaise de Sécurité Alimentaire
Street 103 Gabon Gmt