Interdiction de fumer en public: le MSP-Gabon sensibilise les populations

© GMT

En prélude à la journée mondiale sans tabac, le Mouvement populaire pour la santé au Gabon (MPS-Gabon), en partenariat avec le ministère de la Santé et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a initié des travaux, le 30 mai 2018, au siège de l’OMS, sis au 1er arrondissement de la commune de Libreville, portant sur des questions relatives au tabac et ses conséquences.

Les acteurs du monde de la santé, les responsables des établissements hôteliers, des étudiants et certains mouvements de la société civile à l’instar du MPS-Gabon ont ainsi pu échanger sur la question du tabac. Parmi les sujets abordés figure le décret n°0287/PR/MSPSSN du 17 mai 2016, portant interdiction de fumer du tabac dans les lieux ouverts au public en République Gabonaise.

Une rencontre, bien qu’opportune, qui toutefois reste importante d’autant plus qu’elle vise à sensibiliser les populations sur ledit décret. «Nous avons jugé utile de d’initié cette rencontre de manière à ce que les populations soient informées sur cette interdiction. Et que ladite interdiction devienne quelque chose de palpable qui est respectée et qui est mise en œuvre», a indiqué Thanguy Nzue Obame, président du MPS-Gabon.

Loin d’être des questions subsidiaires, des sujets relatifs au lien entre la fumée du tabac et les maladies cardiovasculaires, les sanctions pénales encourues par ceux qui bravent le décret n°0287, et le rôle joué par le lobby du tabac dans l’applicabilité des lois édictées, ont également constitués la trame des échanges. Les activités autour de ces questions se sont poursuivies, ce 31 mai, à l’occasion de la journée mondiale sans tabac.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire