Institutions de la CEMAC : des nouveaux visages

© D.R

À la suite au Sommet des chefs d’État de N’Djamena au Tchad, Daniel Ona Ondo, ancien Premier ministre gabonais prend la tête de la Commission de la Cemac et remplacé donc le congolais Pierre Moussa. De même qu’à la Commission de surveillance du marché financier sous-régional où l’Equato-guinéen Rafael Ntung Nsue cède sa place au tchadien Nagoum Yamassoun.

Nouveaux au sommet de cette institution, Daniel Ona Ondo et Nagoum Yamassoun n’auront pas de repis car de nombreux dossiers tels que le transfert de la BVMAC à Douala et l’accélération de l’intégration régionale attendent.

Par ailleurs le nouveau président de la Commission de la Cemac suppléé par son adjoint Fatima Haram Acyl, a de nombreuses missions importantes. Il s’agit entre autres du «financement de l’organisation sous-régionale, négociations sur les Accords de partenariat économique avec l’Union européenne, concrétisation de la libre circulation des personnes et des biens»; a confié Le Nouveau Gabon.


Hormis ces figures, d’autres ont également fait leur apparition notamment le congolais Marc Ondele promu à la vice-présidence de la banque de développement des Etats d’Afrique centrale. Au secrétariat permanent du Groupe d’actions contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (Gabac), il y a Gervais Mbata.

Une équipe quasiment revisitée, des attentes de plus en plus importantes pour la sous-région Cemac confrontées à d’énormes difficultés financières.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire