Insécurité au Lycée National Léon Mba, la grogne des élèves

Le Lycée national Léon Mba est  confronté à une insécurité grandissante que les autorités de l’établissement peinent à résorber depuis des années. Cette impuissance aura coûté la vie à un jeune garçon, élève dans ledit établissement. Cet acte de violence insupportable a conduit  les élèves dans la rue ce jeudi 22 décembre 2016.

Les élèves sont montés au créneau pour mettre en exergue leur ras-le-bol face à  l’insécurité dont ils sont victimes et qui est orchestrée au sein dudit établissement par des jeunes des quartiers populaires avoisinant, repères de criminels.

Désemparé, une enseigante sur les lieux nous confie que « Ce n’est un secret pour personne, les habitants des quartiers Camp de Boy, Derrière la prison et Kalikac vivent en grande partie avec des braqueurs, assassins et tout genre de bandits sans que la puissance publique ne s’en inquiète. Résultat, nous sommes pris à partie au sein même du lycée » a-t-elle déploré.  

En marge des crimes rituels, les enfants sont soumis à une nouvelle anxiété, les agressions de tout genre pour leur prendre leurs portables ou leur argent du taxi.  

Ces comportements gangrènent désormais la société gabonaise et semblent être banalisés par Steeve Ndong Essame, procureur de la République, et garant de l’ordre public sur le ressort de Libreville. Et cela sous le regard des forces de gendarmerie et de police  occupées certainement aux contrôles routiers comme si, seules les infractions au Code de la route troublaient la quiétude des riverains. Quel pays !

Laissez votre avis