Index de l’émergence en Afrique: le Gabon premier en zone Cemac

Ozangué, un quartier du 5ème arrondissement de Libreville © GMT

Le tout nouvel «index de l’émergence en Afrique», créé par L’Observatoire pour l’émergence en Afrique (OBEMA), un think tank d’experts africains, vient tout juste de dévoiler la première édition de son classement des 54 pays africains, et le Gabon considéré comme étant au seuil de l’émergence en Afrique, se classe 19ème avec 47,94 points cumulés.

GABON LIBREVILLE

Basé sur plusieurs critères, regroupé en quatres dimensions à savoir, politique, économique, développement humain et sociétale, ce nouvel indice de perception de l’émergence sur le continent, qui se différencie des autres par son approche méthodologique adapté aux réalités du continent, donne une nouvelle vision de ce qu’est l’émergence en Afrique.

Ainsi, sur la base de scores allant de 0 à 100, «l’index de l’émergence en Afrique 2017» établit une classification des pays africains, en les qualifiant «d’émergent», de «seuil», de «potentiel», ou «autre». Le Gabon, classé 19ème sur 54 pays africains, le premier en zone Cemac, est donc au seuil de l’émergence selon le Think tank.

Notons qu’il  n’existe pas de conceptualisation claire et adaptée à l’Afrique de la notion d’émergence, encore moins de définition. Et ce, malgré le fait que 37 pays du continent, ont lancé un plan visant à se hisser au rang d’émergent. De ce fait, le Gabon qui souhaite être “émergent” à l’horizon 2025, fait donc parti des pays qui sont à la limite, au-delà de laquelle pourrait s’amorcer le processus d’émergence, ou selon l’index, au seuil de l’émergence.

Laissez votre commentaire