Incident des Charbonnages :  «il s’agit d’une affaire conjugale», rassure la Préfecture de Police

La foule amassée autour du véhicule à bord duquel se trouvait l'épouse toute nue. © Facebook

Ce dimanche 16 juillet 2017, un véhicule de type Lexus a été arrêté sous l’échangeur des Charbonnages dans le premier arrondissement de Libreville. S’en sont suivis, les publication d’images et de vidéos sur les réseaux sociaux, qui ont donné lieu à des interprétations diverses. Ce soir, la Préfecture de police de Libreville a précisé pour rassurer, qu’il ne s’agissait nullement d’un enlèvement de deux jeunes filles, comme celà a été diffusé dans l’opinion.


La Préfecture de Police de Libreville a apporté des précisions sur cette affaire, sur sa page Facebook officielle:   «il  s’agit d’une affaire conjugale»; a-t-elle confirmé.

En effet, il s’agissait d’«une dame ayant abandonné son foyer conjugal pendant plusieurs jours pour s’installer dans un studio avec son amant qui est membre d’une église dite éveillée. Ce dernier, a emmené la dame dans cette église et présenté au  Pasteur qui aurait déclaré que l’époux légitime est membre d’une secte. Informé du lieu où se trouvait son épouse,  l’époux a décidé d’aller avec sa famille récupérer sa femme qu’il a trouvé dans le studio de son amant pour la ramener à leur domicile. Arrivé à l’échangeur des charbonnages, la dame a sauté du véhicule et s’est déshabillée pour manifester son refus de partir avec la famille. Après l’avoir remise dans  le véhicule, les populations qui pensaient qu’il s’agissait de crime rituel se sont rapprochées du véhicule pour tenter d’y mettre le feu. Une patrouille de police passant dans le secteur, attirée par cet attroupement qui causait un trouble à l’ordre public, a interpellé les intéressés et les a conduit au poste de police.»; confie le communiqué de la Préfecture de Police de Libreville.

Après avoir constaté les faits, Police affirme qu’une enquête judiciaire a été ouverte par les services compétents. 

Laissez votre avis