Incendie de la Mairie de Ndjolé: le procureur de Libreville annonce l’arrestation de 4 suspects  

Le procureur de la république Olivier N’Zahou © GMT

Ce mardi 10 octobre, après le tollé suscité par l’incendie de la Mairie de Ndjolé, chef lieu du Département de l’Abanga-Bigné, le procureur de la république près le tribunal de première instance de libreville, Olivier N’Zahou a annoncé au cours d’une déclaration avoir fait diligenter une enquête judiciaire pour faire toute la lumière sur cette affaire. Les premières investigations menées par la police judiciaire ont d’ailleurs abouti à l’arrestation de 4 présumés coupables.

GABON LIBREVILLE

Alors que les médias se faisaient l’écho de cet incident qui a émaillé l’annonce des résultats des élections législatives et locales dans cette petite ville de la province du Moyen-Ogooué, les agents de forces de sécurité auraient commencé à démêler les origines de cet incendie qui a ravagé la mairie de Ndjolé. Selon le procureur de la République, tout aurait commencé avec la séquestration  de certains responsables départementaux du Centre gabonais des élections (CGE).

Conscient de ses obligations et suivant les dispositions de l’article 39 du Code de procédure pénal gabonais qui dispose que «sont compétents pour exercer l’action publique, le procureur de la république du lieu de l’infraction, celui de la résidence de l’une des personnes soupçonnées d’avoir participé à l’infraction, celui du lieu de l’arrestation de l’une de ces personnes alors même que cette arrestation a été opérée pour une autre cause », il a indiqué avoir diligenté une enquête afin de faire la lumière sur le déroulement de cet incident.

Par ailleurs, l’enquête a permis l’arrestation de présumés coupables, tous natifs de la commune de Ndjolé et résidant dans la province de l’Estuaire, il s’agit notamment de  Nang EKo Dieudonné, Sakamandang Jean-Parfait qui résident à Okala, Mendoume Ngoua Jean-charli domicilié à sni owendo, et Lentsidja Stephane dont la résidence principale est à Nzeng-Ayong.

Laissez votre commentaire