Inauguration du siège de la cellule du 5e arrondissement de l’AJEV

C’est à la faveur d’un rassemblement festif que le siège de la cellule du 5e arrondissement de Libreville de l’Association des jeunes émergents volontaires (Ajev), conduit par son coordinateur, Dhyl Ibinga, a vu le jour ce vendredi 17 août 2018. Ce local permettra de rassembler en un point précis les membres de ladite association afin de rendre plus dynamiques et plus efficientes les actions de l’association dans cette partie de la capitale gabonaise.

C’est en présence de Gabin Mombo, responsable Ajev du 6e arrondissement, et Arsène Nkoghe, conseiller du Directeur général de l’Office des ports et rades du Gabon (Oprag), par ailleurs, membre de ladite association dans cette partie de la ville, et d’une cinquantaine de personnes, que le premier responsable local de l’association a procédé à l’inauguration de leur nouveau siège, venu faciliter l’intégration des membres des 27 quartiers que compte l’arrondissement.

Une satisfaction pour le  responsable de cette cellule qui a récolté le fruit de plusieurs mois de travail acharné. «Cela fait près de 2 ans que l’Ajev est présente dans le 5e arrondissement et qu’elle mène des actions communautaires et sociales, ceci sans un local permettant aux Ajeviens et membres de travailler en cohésion. Malgré le dynamisme et compte tenu de la distance avec le siège sis aux charbonnages, l’idée était d’obtenir un local dans notre arrondissement pour faciliter davantage notre action», a rappelé Dhil Ibinga, dans une interview accordée à Gabon Média time.

C’est donc par la mutualisation des moyens que les membres et responsables de la coordination du 5e sont parvenus à instaurer ce nouveau cadre de travail. «Il fallait dans un premier temps que les actions aient des retours. Par ailleurs, aujourd’hui, il y a des cadres au sein l’Ajev. Ça se voit, ça se dit, parfois ça fait polémique, mais l’Ajev s’autofinance», a poursuivi le coordinateur.

Ainsi, à l’image du 58e anniversaire de l’accession du Gabon à la souveraineté internationale, Nagella Mba, vice-présidente de la cellule féminine Ajev, mais également responsable des femmes de la coordination du 5e arrondissement qui a voulu marquer cette célébration, voit en la mise en place de ce siège, la matérialisation des efforts accomplis. «Nous sommes très heureux de l’inauguration de ce siège, parce que quelque part, nous voyons nos efforts récompensés. (…) C’est gratifiant, et cela nous encourage à fournir des efforts plus grands», a-t-elle conclu, ne manquant pas par là même occasion de remercier l’ensemble de ses camarades et le président de l’Ajev, Brice Laccruche  Alihanga, pour sa dévotion et son sens du patriotisme.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire