samedi,5 décembre 2020
Accueil A La Une Imhotep Ben Moubamba: «Je pardonne au Peuple Gabonais qui m’a rejeté quand...

Imhotep Ben Moubamba: «Je pardonne au Peuple Gabonais qui m’a rejeté quand j’ai agi pour son bien»

Très actif sur les réseaux sociaux ces derniers mois surtout depuis sa conversion à la foi chrétienne orthodoxe, l’ancien vice premier ministre Imhotep Ben Moubamba, comme il se fait appeler désormais, a tenu à adressé un message au peuple gabonais. A cet effet, le président de l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR) a déclaré, dans une publication sur son compte Facebook, avoir pardonné le peuple gabonais qui l’a rejeté alors qu’il agissait pour son bien. Ci-dessous l’intégralité dudit message. 

« Car c’est en pardonnant que l’on obtient le pardon !

  1. Cette nuit j’annonce au monde spirituel que je libère mon âme de toute amertume lié au refus de pardonner et que je pardonne, en mon âme et conscience, à tous ceux qui m’ont fait du mal.

Je demande d’abord pardon à Dieu et aux âmes auxquelles j’ai fait du mal consciemment ou inconsciemment. 

Je pardonne ensuite du fond de mon cœur aux proches, aux parents, amis et connaissances.

Je pardonne à ce pays le Gabon pour lequel j’ai beaucoup sacrifié de moi-même pour ne recevoir en retour que des opprobres et bien souvent de la part de vauriens.

Je pardonne au Peuple Gabonais qui m’a rejeté quand j’ai agi pour son bien.

Je pardonne à Ali Bongo et ses réseaux qui m’ont rendu le mal pour un bien. 

Je pardonne au pouvoir gabonais et à toutes les forces vives de la nation qui m’ont piétiné méchamment et sans raisons valables. 

Je pardonne toutes les campagnes de déstabilisation, toutes les attaques mystiques, toutes les tentatives de meurtres et tous les plans machiavéliques ayant entourés mon existence jusqu’à aujourd’hui et depuis ma venue au monde.

  1. Je pardonne à ceux que j’appelais « le Peuple de l’UPG ». Je pardonne à l’UPG. 

Je pardonne à l’Union Nationale. Je pardonne à la Société Civile libre derrière laquelle je me suis engagé. Je pardonne à l’Eglise Catholique, à ses dirigeants et à ses excroissances pour tout le mal que j’y ai vécu, dans tous les domaines. 

Je pardonne encore une fois à Ali Bongo et à toutes ses tentacules qui se sont jetées sur moi. Je pardonne à celles et ceux qui m’ont trahi au sein du du gouvernement Issoze Ngondet et au ministère de l’habitat. 

Je pardonne à Sylvia Bongo pour tout le mal dont elle est responsable dans ma vie. 

Je pardonne à ceux qui ont mal agi au sein de l’ACR notre Parti. Je pardonne à celles et ceux qui se sont acharnés contre moi pendant ces deux années d’exil. Je pardonne à ceux qui m’ont volé et trompé et à ceux qui m’ont abandonné quand j’étais à terre. Je pardonne à ceux qui m’ont humilié et s’en sont réjouis de mon humiliation. 

III. Je pardonne à ceux qui ont rêvé de me voir mort et l’ont vivement souhaité. Je pardonne à celles et ceux qui m’ont induit »

Laissez votre commentaire

Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion