mercredi,30 novembre 2022
AccueilDerniers articlesIboundji: le piteux état de la route contraint une famille à dormir...

Iboundji: le piteux état de la route contraint une famille à dormir en forêt avec une dépouille

Ecouter cet article

Les populations du regroupement du département de l’Ogoulou dans la province de la Ngounié ne sont pas au bout de leurs peines et ce depuis plusieurs années. Et pour cause, des pluies diluviennes tombées en 2019 à Iboundji ont créé des dégâts collatéraux dont des éboulements s’étendant sur 14 kilomètres au grand dam des usagers empruntant cette voie. La situation est telle que ces localités sont désormais coupées du reste du pays et les riverains peinent à se déplacer. C’est le cas notamment d’une famille coincée depuis plusieurs jours avec un cercueil.

« La route du développement passe par le développement de la route », énonce une légendaire formule bien africaine. Cette maxime semble méconnue des autorités du département de l’Ogoulou en charge de l’aménagement routier. Pour preuve, le délaissement des voies pour lesquelles usagers et transporteurs se plaignent chaque jour. Aucune réelle stratégie n’est déployée pour permettre aux populations de ces localités se trouvant dans la province de la Ngounié de jouir des voies terrestres dignes qui facilitent les activités économiques et humaines. Un calvaire qui dure depuis 3 ans maintenant. 

Dernier fait en date, une famille coincée depuis plusieurs jours avec une dépouille en pleine forêt. Dans une vidéo publiée sur Facebook, on y voit ces derniers laissés par un transporteur contraint de rebrousser chemin en raison des bourbiers et nids de poules se trouvant le long de la route. Une situation déplorable qui devrait interpeller les plus autorités gouvernementales, en tête desquelles, le ministre des Travaux publics, Toussaint Nkouma Emana. 

Le piteux état de la voie terrestre constitue un frein pour les véhicules qui finissent embourbés. Que dire des autres gros porteurs devant permettre le transfert de produits agricoles ou autres denrées alimentaires dans cette partie du pays? Ainsi, sur 14 kilomètres entre les villages Nombo et Kanda, les pluies tombées en 2019 ont laissé des stigmates matérialisées par d’énormes collatéraux importants tels que des éboulements. 

Un état de la route funeste et consternant qui ne s’explique que par la négligence et l’affabulation des gouvernants, lesquels avaient pourtant, dans leurs multiples projets fait de grandes  promesses et annoncé le bitumage de plusieurs axes de l’intérieur du pays. Des années après, il semblerait que les nombreux gouvernements qui se sont succédé ne brillent que dans de grands effets d’annonce. 

Pourtant annoncé comme étant une des prérogatives du Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE), il semblerait, que cet axe ait été relégué aux calendes grecques. Gageons que le numéro un gabonais, Ali Bongo Ondimba et son gouvernement dirigé par Rose Christiane Ossouka Raponda entendront le cri des populations d’Iboundji et mettront un terme à ce calvaire qui n’a que trop duré.

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x