Hermann Kamonomono prend officiellement les rênes du FNAS

Hermann Kamonomono, nouveau DG du FNAS © GMT

Ce mercredi 4 octobre 2017, Hermann Kamonomono a officiellement pris les rênes du Fond national d’aide sociale (FNAS). La cérémonie de passation de service s’est déroulée au Centre-ville dans le 3ème arrondissement de Libreville.

C’est Emmanuel Boundounkou Latha, en sa qualité de président du Conseil d’administration du FNAS, qui a procédé à la passation des charges entre Hermann Kamonomono, directeur entrant et son prédécesseur Albert Olong Ndong.

Au cours de son allocution de circonstance, l’ancien ministre, Emmanuel Boundounkou Latha, n’a pas manqué de féliciter l’ancien directeur général qui selon lui, a réussi à redresser cet établissement en lui redonnant ses lettres de noblesse. «Le fond national d’aide sociale est une administration très sensible de part la mission qui lui a été dévolue par les plus hautes institution de la République gabonaise. Certes tout n’a pas été fait, tous les objectifs n’ont pas été atteints mais vous avez joué un rôle de pivot centrale du FNAS»; a-t-il précisé.  

Albert Olong Ndong prenant la parole à son tour a souhaité à son successeur pleine réussite, à la tête du FNAS, tout en lui rappelant que le volet social est au centre des préoccupations du pays et essentiellement l’autonomisation des populations vulnérables.

S’en est suivie l’installation à proprement parlé du nouveau directeur général, Hermann Kamonomono dans ses fonctions par Emmanuel Boundounkou Latha. «Sur instruction de Monsieur le ministre d’Etat, ministre chargé des affaires sociales et de la solidarité nationale, Paul Biyoghe Mba et en vertu des pouvoirs qui me sont conférés par le président de la République Ali Bongo Ondimba, je vous installe dans vos nouvelles fonctions de directeur général du Fond national d’aide sociale»; a-t-il prononcé.

Prenant la parole après le transfert symbolique des dossiers, Hermann Kamonomono a d’abord, remercié les autorités de nomination que sont Ali Bongo Ondimba et Paul Biyoghe Mba, avant de s’adresser à ses nouveaux collaborateur : «Je suis ici pour que nous puissions ensemble faire avancer le FNAS. Je suis nouveau dans la maison et c’est de vous que je vais apprendre. Je compte sur votre entière collaboration. Nous avons une ressource humaine importante. Nous avons de la motivation. Je pense qu’ensemble nous pourrons véritablement continuer à faire de l’aide sociale au Gabon une réalité.»; a-t-il conclu.

Depuis sa création, le Fond national d’aide sociale peine à convaincre l’opinion sur sa capacité à soutenir financièrement les associations et coopératives œuvrant dans le domaine du développement humain. Il reviendra au nouveau directeur général de communiquer, pour que le FNAS, ses missions et ses actions soient connus de tous.