Haut Conseil des Arts et Traditions: Bilie-By-Nze renvoyé revoir sa copie

Alain Claude Bilie-By-Nze © D.R

Adopté lors du Conseil des ministres du vendredi 23 février 2018, le projet d’ordonnance portant création du Haut Conseil des Arts et Traditions était en examen devant les honorable députés le vendredi 13 avril dernier. Au terme de leur analyse, le texte porté par le ministre de la Culture,  des arts et traditions, Alain-Claude Bilie-By-Nze a été rejeté au motif que la mise en place d’un tel conseil ne nécessiterait pas une procédure d’urgence.

Après le rejet essuyé par le ministre de la Fonction publique Jean-Marie Ogandaga, les députés ont motivé leur décision dans le même sens concernant le projet portant création du Haut Conseil des Arts et Traditions. C’est d’ailleurs ce qu’Alain-Claude Bilie-By-Nze a tenté d’expliquer sur le plateau de Radio Gabon «les députés ont estimé que le texte était bon (…) mais qu’il ne fallait pas l’adopter sous forme d’ordonnance parce que l’ordonnance a des contraintes. Ils m’ont donc demandé de revenir avec un projet de loi qui permettra de poser le débat et d’en discuter».

La création de cette entité découle de la nécessité de préserver les traditions, les us et coutumes du Gabon. «Nous avons l’obligation constitutionnelle de les préserver» a t-il lancé lors de son passage, précisant par la suite que les traditions gabonaises sont menacées.

«Menacées à la fois par notre incapacité à réhabiliter notre culture, notre incapacité à faire en sorte que notre culture brille, que notre culture soit connue de par le monde qu’elle soit connue déjà des gabonais et des gabonaises eux mêmes» a indiqué le membre du gouvernement.

Malgré ces explications, les députés ont jugé inapproprié la forme dudit projet et ont exigé l’examen du texte sous forme de projet de loi. Alain Claude Bilié-By-Nze est donc prié de revoir sa copie. Il dispose d’un délai de trois mois pour déposer son projet de loi, afin que les députés puissent l’examiner avant la fin de la première session ordinaire du parlement qui s’achèvera le 30 juin prochain.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire