HAC: Abel Mimongo et Timothée Boussiengui élus par les communicateurs

Abel Nzegho Mimongo et Timothée Boussiengui, respectivement 8ème et 9ème conseiller membre de la Haute autorité de la communication © GMT

Ce samedi 9 juin 2018, s’est déroulée l’élection du 8ème et du 9ème membre de la Haute autorité de la communication (HAC) dans la salle d’apparat de la maison Georges Rawiri. Sur les onze candidats en lice, Abel Nzegho Mimongo et Timothée Boussiengui ont sorti leur épingle du jeu pour décrocher les postes de conseiller membre au sein de cette institution.

Après les  membres nommés de la Haute autorité de la communication dont le président Raphaël Ntoutoume Nkoghe, ce samedi les professionnels des médias ont procédé à l’élection de leurs représentants au sein de cette nouvelle autorité administrative indépendante, chargée de la régulation du secteur de la communication, qui a remplacé le Conseil national de la communication (CNC), dont la dissolution avait été annoncée lors du dialogue politique d’Angondjé en 2017.

L’élection s’est tenue à la Maison Georges Rawiri, dans une ambiance conviviale sous le regard des forces de police et des représentant du ministère de la Communication. Les hommes et femmes des médias ont pu ainsi, élire démocratiquement leurs représentants. D’abord, celle du 8ème conseiller membre, qui s’est déroulé en deux tours et dont le vainqueur a été Timothée Boussiengui. Puis celle du 9ème conseiller, remportée dès le premier tour par Abel Nzegho Mimongo.

Selon les représentants du ministère de la Communication qui ont supervisé ce scrutin, «l’élection des deux représentants de la presse s’est bien déroulée et a tenue toutes ses promesses».

Pour rappel, les membres de la Haute autorité de la communication sont désignés par le président de la République, celui du Sénat, de l’Assemblée nationale et deux élus par la corporation. Leur mandat est de cinq ans renouvelable une fois.

Laissez votre commentaire