lundi,25 janvier 2021
Accueil Actualités Politique Habitat : Trois directeurs généraux dans le viseur de Bruno Ben Moubamba

Habitat : Trois directeurs généraux dans le viseur de Bruno Ben Moubamba

C’est au cours d’une émission dénommée  “vendredi politique” diffusée sur Gabon Télévision le 18 novembre dernier, que le Vice premier ministre, Ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat social et du logement, Bruno Ben Moubamba a lancé un appel à candidature pour les directions générales, de la Société nationale immobilière (Sni), de l’Agence nationale de l’urbanisme, des travaux topographiques et du cadastre (Anuttc),  et la Société nationale du logement social (SNLS).

Bruno Ben Moubamba pour qui les postes de directeurs généraux au sein d’une administration n’est le titre foncier de personne entend probablement résoudre par cette décision la crise qui touche les secteurs de l’habitat et du logement. Mais le départ de ces puissants directeurs permettra-t-il de mieux loger gabonais? 

La société nationale immobilière (Sni) dirigée par Juste Valère Okologo dont le rôle fondamental est de construire des logements, de viabiliser et octroyer des parcelles aux gabonais a failli dans sa mission. La rareté de zones constructibles laisse les gabonaises et les gabonais occuper des zones inadéquates causant ainsi des innondations comme nous l’avons récement vécu à Akanda. 

Concernant la Société nationale du logement social (SNLS), administrée par Paul Mapessi, il conviendrait d’ouvrir une enquête comme le préconise d’ailleurs nos confrères d’Antsia. Une enquête qui permettra à l’opinion publique de savoir dans un premier temps, comment le directeur Paul Mapessi a procédé à l’attribution des logements sociaux situés dans la commune d’Akanda et par la même occasion savoir quelles conditions ou critères remplir pour être éligible et bénéficier de ces logements.


Pour ce qui est de l’Agence nationale de l’urbanisme, des travaux topographiques et du cadastre (Anuttc), sous la responsabilité d’Auguste Akomezogho, l’ANUTTC a été créée en 2011 pour planifier et superviser tous les projets fonciers et immobiliers, assurer la conservation du cadastre et étendre celui-ci à l’ensemble du pays, et faciliter ainsi l’acquisition et le transfert de titres de propriété. Mais aujourd’hui qu’en-est-il réellement? Une enquête serait également la bienvenue au sein de cette entité qui regorge d’énorme financements.

Les contentieux liés aux cessations de troubles pour occupations illégales au Tribunal judicicaire de première instance de Libreville pleuvent chaque jour. Il en va de même des litiges concernant les titres fonciers enregistrés au greffe du Tribunal administratif de Libreville. 

C’est sur ces éléments que devraient travailler Bruno Ben Moubamba qui a promis 10.000 logements aux gabonais par an. 

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Bestheinfusion