mercredi,23 septembre 2020
Accueil Derniers articles Guy Patrick Obiang Ndong: «L’état du Laboratoire national est lamentable»

Guy Patrick Obiang Ndong: «L’état du Laboratoire national est lamentable»

C’est en ces termes que le nouveau ministre de la Santé le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong a résumé son appréciation de la principale structure spécialisée dans le diagnostic médical au Gabon. En effet, durant sa visite inopinée effectuée le jeudi 13 Août dernier au sein du Laboratoire national de santé publique (LNSP), le membre du gouvernement a pu s’enquérir des conditions de travail des agents qui y sont affectés tout en constatant les dérives érigées en norme par certains responsables véreux.

C’est à l’occasion d’une visite surprise effectuée le jeudi 13 août 2020 au Laboratoire national de santé publique (LNSP) que la première autorité du secteur de la santé a pu toucher du doigt les réalités ambiantes de cette structure dont l’état et les conditions sont sans cesse décriés par les usagers. En effet, accompagné de sa délégation, le ministre de tutelle a constaté avec amertume le chapelet de maux qui rendent inefficace et presque inapte le laboratoire national. Il s’agit entre autres des branchements anarchiques dans la structure, les déchets médicaux présents ça et là et de l’état de délabrement avancé de ladite structure. 

Par ailleurs, comme dans plusieurs structures sanitaires visitées jusque-là par le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, la gestion douteuse des fonds publics a souvent été dénoncée par ce dernier. Selon les sources proches du dossier, l’extorsion des patients et les malversations financières y règnent en maître. A telle enseigne que des caisses parallèles auraient été mises en place par certains responsables véreux. Un contournement qui aura eu raison du gestionnaire principal qui au final ne récolte que des miettes.

Déçu par l’attitude peu professionnelle de ses collègues, le ministre de la Santé n’y est pas allé de main morte. « L’état du Laboratoire national de santé publique est lamentable. C’est une structure qui n’est pas tenue, mais qui a pourtant un budget de fonctionnement conséquent et des capacités pour produire des ressources financières propres afin de jouer son rôle de premier laboratoire en termes de diagnostic », a regretté le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong. Lequel s’est par ailleurs dit engagé à redorer le blason dudit laboratoire subventionné par l’État à plus de 150.000.000 FCFA l’année.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Lauris Pembahttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Street 103 Gabon Gmt