jeudi,6 août 2020
Accueil A La Une Guy Nzouba Ndama: «Ossouka Raponda est un gadget politique»

Guy Nzouba Ndama: «Ossouka Raponda est un gadget politique»

La nomination le 16 juillet 2020 de Rose Christiane Ossouka Raponda au prestigieux poste de Premier ministre n’a pas fini de susciter des réactions au sein du landerneau politique gabonais. La dernière en date est celle du président du parti Les Démocrates Guy Nzouba Ndama qui, au cours d’une interview accordée au site Mazleck Infos, a émis des doutes sur la capacité de cette dernière de faire bouger les lignes estimant que celle-ci n’était qu’un simple « gadget politique ». 

- Advertisement -Global Media Time Gifpx

Invité à commenter l’accession de l’ancien maire de la commune de Libreville à la primature, l’ancien président de l’Assemblée nationale a tout d’abord tenu à féliciter cette dernière. « Ossouka Raponda est une gabonaise. Je la félicite  pour avoir été choisie pour exercer cette éminente fonction », a-t-il indiqué d’entrée de jeu relevant au passage que cette nomination cadre sans aucun doute avec la vision du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba initiateur de la décennie de la femme. Tout un symbole donc selon Guy Nzouba Ndama. 

Toutefois, l’ancien candidat à l’élection présidentielle d’août 2016 n’a pas manqué de mettre un bémol à cette nomination qui selon lui n’est qu’un simple coup de communication. « Après ça qu’est ce qu’on peut attendre? Rose Christiane Ossouka Raponda n’est qu’un gadget politique. Je vois les femmes qui sont contentes et dire que c’est notre tour mais vous avez vu dans quelles conditions est parti l’ancien Premier ministre, c’est le même sort qui l’attend elle aussi », a indiqué Guy Nzouba Ndama au journal Mazleck Infos

Ainsi, pour le leader d’opposition cette nomination n’a d’autre but que de redorer le blason de l’exécutif. Guy Nzouba Ndama a estimé qu’il était difficile de redorer un blason aussi terni quand « les fondements politiques sur lesquels reposent les gouvernements du PDG n’ont pas changé, donc ça ne changera absolument rien. La pauvre va se retrouver devant les mêmes difficultés, les décisions seront prises ailleurs », a martelé le président du parti Les Démocrates.

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt