Guy Christian Mavioga propose le jumelage des élections législatives et des locales

Guy Christian Mavioga, Secrétaire général exécutif du BDC © GMT

Moins de deux semaines après l’annonce des mesures d’austérité prises en Conseil des ministres du 21 juin dernier, Guy Christian Mavioga, secrétaire général exécutif du Bloc démocratique chrétien (BDC), s’est prononcé, le lundi 2 juillet 2018, au siège de son parti sis à Oloumi dans le 4ème arrondissement de Libreville, sur la situation sociopolitique, notamment sur la tenue des législatives dont il propose le jumelage avec les locales permettre à l’État d’engranger d’autres économies.

Les 2 dernières semaines ont marqué l’entrée du Gabon dans ce que certains pourraient qualifier de nouvelle ère, notamment avec la batterie de mesures prises en Conseil des ministres le 21 juin dernier et la fin du processus de révision de la liste électorale. Une occasion pour l’ancien Président du conseil d’administration (PCA) de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab), d’apporter sa pierre à la construction de ce nouveau Gabon.

Pour pallier la crise conjoncturelle  que vit actuellement le Gabon, le gouvernement a mis a entre autres décidé de réduire les effectifs des cabinets des institutions et des membres du gouvernement, d’assainir les finances publiques avec pour objectif de redynamiser de l’économie, de réduction de la masse salariale et surtout d’améliorer des conditions de vie des gabonaises et des gabonais.

Pour l’ancien porte-parole de la Majorité républicaine et sociale pour l’émergence ces mesures devraient également s’appliquer aux différentes consultations électorales à venir. «Le Bloc Démocratique Chrétien propose que l’on jumelle les élections législatives à celles des locales, faisant ainsi d’une pierre deux coups», a-t-il fait savoir.

L’organisation de ces élections jumelées des députés et des conseillers municipaux et départementaux permettra selon Guy Christian Mavioga au pays de faire des «économies considérables» et qui rejoint une autre de ses propositions qui consiste à réduire le nombre des membres du gouvernement à 18 avec en plus 9 secrétaires d’Etat.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire