mercredi,21 avril 2021
AccueilA La UneGuy Christian Mavioga plaide pour la nomination des Gabonais de l’étranger...

Guy Christian Mavioga plaide pour la nomination des Gabonais de l’étranger au Sénat

C’est par le biais d’une déclaration rendue publique ce mercredi 30 décembre 2020 que le secrétaire général exécutif du Bloc Démocratique  Chrétien (BDC) Guy Christian Mavioga a tenu à donner la position de sa formation politique sur l’adoption par le parlement réuni en Congrès du projet de révision de la Constitution. S’il a salué cette modification qui vient régler une fois pour toutes, la question de  l’indisponibilité temporaire du Président de la République insistant surtout sur la nécessité de nommer des Gabonais de la diaspora pour l’implication de ces compatriotes dans le développement du pays.  

Si d’entrée de jeu, l’ancien porte parole de la Majorité républicaine et sociale pour l’émergence (MRSE) a dit comprendre la levée de boucliers, il a relevé que cette révision avait pour objectif de « maintenir la stabilité et la cohésion  nationale, par un consensus plus large et des Institutions renforcées ». C’est dans cette optique qu’il a tenu à féliciter le chef de l’Etat pour cette initiative.  

Dans le même ordre d’idées, il a félicité le président de l’Assemblée nationale Faustin Boukoubi et la présidente du  Sénat Lucie Milebou Aubusson épouse Mboussou, qui selon lui ont su manager à ce que les parlementaires de la  Majorité présidentielle soient unis et solidaires face à cette  initiative de l’Exécutif. « Cette révision vient régler une fois pour toutes, la question de  l’indisponibilité temporaire du Président de la République qui a fait  couler beaucoup d’encre et de salive depuis octobre 2018 ». 

Concernant plus particulièrement la disposition rendant possible la nomination d’une partie du Sénat, Guy Christian Mavioga a salué cette décision d’Ali Bongo Ondimba qui permettra à certains dignitaires et hauts cadres de  la Nation, de participer au renforcement du Parlement. Le secrétaire général exécutif du Bloc Démocratique  Chrétien n’a pas manqué pour l’occasion d’avancer quelques propositions pour sa mise œuvre. 

Ainsi, il a suggéré qu’une loi organique soit prise pour définir le mode de répartition des sièges. « Pour des raisons d’équité : nous proposons à ce  que, un tiers soit pour le parti au pouvoir; un tiers soit pour l’opposition; un tiers soit partagé par la Majorité, la Société civile, et  les Gabonais de l’étranger », a-t-il indiqué. Pour Guy Christian Mavioga, l’intégration des Gabonais de l’étranger permettra à ces compatriotes « d’apporter leur contribution, de manière concrète, au  développement de leur pays, par le vote de la Loi, le contrôle de  l’action du Gouvernement et à consentir l’impôt ». 

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Bestheinfusion