Guy Bertrand Mapangou: «ça a tout l’air d’un groupe de plaisantins»

Emmanuel Issoze Ngondet et Guy Bertrand Mapangou © D.R

Dans entretien accordé à Radio France Internationale (RFI), le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement Guy Bertrand Mapangou, a qualifié de «groupe de plaisantins» les putschistes conduits par le sous-lieutenant  Kelly Ondo Obiang, qui selon lui ont été arrêtés et sont méconnus de « la hiérarchie militaire ».



Le porte-parole du gouvernement Guy Bertrand Mapangou, a annoncé à RFI que « quatre des mutins ont été  arrêtés et un est en fuite. Mais ne vous inquiétez pas dans les heures qui suivent, il va être pris par les forces de défense et de sécurité ». Avant de qualifier de « groupe de plaisantins », les membres du  Mouvement patriotique des jeunes des forces de défense et de sécurité du Gabon (MPJFDS) présidé par Kelly Ondo Obiang (en cavale), qui s’est présenté comme un sous-lieutenant de la Garde Républicaine car n’étant pas reconnu par « la hiérarchie militaire ».

Lire aussi>> Gabon: Arrestation des putschistes 

Un « groupe de plaisantins » qui a quand même pris d’assaut la Radio nationale et a mobilisé des forces terrestres et aériennes de l’armée gabonaise allant même jusqu’à perturber la reprise normale du travail ce lundi matin à Libreville.

Très tôt ce matin, des militaires vêtus de l’uniforme de la GR se sont présentés à Radio Gabon comme étant des membres du Mouvement patriotique des jeunes des forces de défense et sécurité et ont lu un communiqué aux termes duquel, ils ont manifesté leur volonté d’installer un Conseil national de la restauration. Car selon eux, « le message à la nation du Chef de l’Etat Ali Bongo visant à clore le débat sur sa santé  a plutôt renforcé les doutes sur sa capacité  à assumer ses lourdes charges liées à la fonction de président de la République ».

Lire aussi >> Gabon: Radio Gabon et internet coupés  

Quelques heures seulement après la diffusion en boucle de leur message, les forces de l’ordre et défense ont selon le porte-parole du gouvernement Guy Bertrand Mapangou procédé à leur arrestation. Pour l’heure, les réseaux et internet sont toujours coupés. Nous y reviendrons.

Laissez votre commentaire