Guilou Bitsutsu Gielessen juge les mesures d’austérité courageuses

Guilou Bitsutsu-Gielessen et des membres de Priorités Citoyennes © GMT

Dans la droite ligne des réactions sur les mesures d’austérité prises par le gouvernement lors des Conseils des ministres des 21 et 29 juin dernier, le président du Mouvement priorités citoyennes (MPC), Guilou Bitsutsu Gielessen a, au cours d’une déclaration au siège de son mouvement sis à Akanda, tenu à saluer ces décisions qu’il a jugé «courageuse», «inédite» et «nécessaire» pour le développement du Gabon.

Pour le leader du MPC, les récentes mesures prises par le gouvernement, ont non seulement pour objectif de réduire le train de vie de l’Etat et d’assainir les finances publique, mais elles marquent également une occasion inouïe de transformer en profondeur le système de dépenses publiques et de faire des réformes en profondeur du système économique gabonais.

Ce mouvement citoyen, a pour sa part souhaité que ces mesures soient la première étape d’une refonte du fichier des fonctionnaires et que la  «fonction publique cesse d’être cette usine à fabriquer des milliardaires ou encore le dépotoir de pantouflards qui n’apportent rien à la communauté nationale en terme de valeur ajoutée», a-t-il martelé.

Cette position est, dit-il le fruit d’un constat accablant notamment sur l’explosion alarmante de la démographie au sein de la fonction publique. «Nous avons au Gabon 55 fonctionnaires pour 1000 habitants quant au Cameroun voisin, ce ratio se ramène à 12 fonctionnaire pour 1000 habitants», une situation critique qu’il était nécessaire de corriger pour le responsable du MPC. Pour exemple la masse salariale se situait à  710 milliards francs cfa soit 59% des recettes fiscales, alors que le ratio BEAC est de 35% des recettes fiscales affectées au traitement des salaires.

Fort de ces observations, le mouvement priorités Citoyennes a dit soutenir entièrement les décisions de maîtrise des dépenses publiques entérinées lors du conseil des ministres du 21 juin 2018, en émettant également quelque recommandation, notamment la prise d’un moratoire de 3 ans sur l’achat des véhicules de fonction, l’achat et la mise en service d’un nouveau logiciel paie au sein de la solde, mais aussi que les prochaines mesures soient prises par étape afin de ne pas susciter une levée de bouclier des populations.

«Nous saluons les mesures prises car elles sont courageuse et inédite au Gabon. Par conséquent le Mouvement priorités citoyennes soutient, le chef de l’État dans sa détermination à asseoir notre pays sur des bases saines et solides, pour faire du Gabon un État attractif et dynamique, rentable et économe», a conclu Guilou Bitsutsu Gielessen.

Laissez votre commentaire