Les grévistes de l’Anageisc menacent de boycotter le match Gabon-Burundi

Les Panthères du Gabon © D.R

Le personnel de l’Agence nationale de gestion et d’exploitation d’infrastructures sportives et culturelles (Anageisc) menace de boycotter le match comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 au Cameroun qui opposera les Panthères du Gabon et les Hirondelles du Burundi. Pour cause, les agents ont entamé ce mardi 28 août 2018 un mouvement d’humeur pour réclamer le paiement de 3 mois d’arriérés de salaires.

Prévue le 8 septembre prochain, au stade d’Angondjé dans la commune d’Akanda, la rencontre qui opposera les Panthères du Gabon aux Hirondelles du Burundi, risquerait de ne pas avoir lieu. Le personnel en charge de la gestion de cette infrastructure, qui est confronté au nonversement de ses émoluments depuis 3 mois, entend empêché la tenue  de cette rencontre.

Ainsi, ils envisagent ne pas permettre l’ouverture du stade si leurs revendications ne sont pas prises en compte. «Tant qu’on ne nous aura pas payé nos trois mois d’arriérés, nous n’allons pas ouvrir les stades», a martelé le porte-parole du collectif Bertin Bambangoye.

Une situation répétitive qui très souvent trouve un dénouement avant la tenue d’un événement sportif, les grévistes recevant leurs émoluments à la veille de la rencontre. «Tant qu’il n’y a pas d’évènement dans les stades, nous sommes lésés. Il faut que la direction nous explique clairement les choses», a indiqué un membre du personnel en grève.

Laissez votre commentaire