Grèves des enseignants : Fougamou et Koulamoutou emboîtent le pas

Le point de presse de la Conasysed, tenu le mercredi 22 Février 2017, à Awendjé dans le 4e arrondissement de la capitale gabonaise, a été l’occasion pour la convention syndicale de l’Education nationale d’aborder une nouvelle fois l’étendu de la grève sur le territoire national. Patrice Mombo, Délégué administratif a déclaré que cette dernière était en train de gagner du terrain à l’intérieur du pays notamment, à Fougamou et à Koulamoutou.

La paralysie du secteur de l’Education bat son plein aussi bien à Libreville, qu’à l’intérieur du pays. « Fougamou et Koulamoutou ont arrêté» a précisé Patrice Mombo, Délégué national administratif de la Conasysed.

Pour mettre fin au mouvement de grève des enseignants débuté depuis le 31 octobre dernier, le gouvernement a décidé d’opter pour la repression. Une fermeté des autorité qui ne conduit pas au flechissement des grévistes. Les menaces de suspensions de soldes n’ont pour effet que d’amplifier la grève.

Pour le délégué de la Conasysed, il serait grand temps que les pouvoirs publics trouvent des solutions idoines aux problèmes posés afin d’éviter que le mouvement ne se répande sur toute l’étendue du territoire national. Une situation qui mettrait à mal l’avenir de plusieurs jeunes gabonais.

Laissez votre avis