Grève des magistrats dès la rentrée judiciaire ?

Les magistrats lors de leur déclaration du mardi 6 février 2018 © GMT

C’est la question qu’on pourrait se poser face au  remu ménage observé ces derniers jours au sein du Palais de justice de Libreville. Pour preuve, l’assemblée générale prévue se dérouler ce mardi 10 juillet 2018 a été reportée au vendredi 13 et selon toute vraisemblance, cette rencontre pourrait aboutir au lancement d’un mouvement d’humeur du Syndicat national des magistrats du Gabon (Synamag).

Alors qu’ils avaient suspendu leur mouvement de grève en février dernier suite au départ de l’ancien ministre de la Justice, Garde des sceaux, Francis Nkea, les magistrats pourraient une fois de plus ouvrir les hostilités dès la rentrée judiciaire prochaine. En ligne de mire de ce nouveau bras de fer les mesures prisent par le gouvernement lors des Conseils des ministres du 21 et 29 juin 2018, qui visent à la réduction du train de vie de l’Etat et à l’assainissement des finances publiques.

Selon une source proche du bureau exécutif du Synamag, lors de cette assemblée générale, il sera question de faire le point avec les magistrats des mesures gouvernementales, mais aussi interpeller «les autorités juridictionnelles et politiques sur le risque de perturbation qu’ils font encore courir sur l’année judiciaire prochaine».

En outre, les magistrats pourraient également évoquer la situation du nouveau premier président du Conseil d’Etat, René Aboghe Ella, qui selon notre source, ne devrait pas occuper cette fonction puisque n’étant pas membre du corps judiciaire administratif. Une situation qui pourrait donc amener les magistrats a demandé sa démission pure et simple.

Des informations, s’ils venaient à se confirmer au terme de l’assemblée générale de vendredi prochain, devrait hypothéquer une fois de plus le fonctionnement de la justice sur l’ensemble du territoire. Pis, pour certains observateurs le climat social qui semble peu à peu s’assombrir pourrait conduire dans les mois à venir à un véritable blocage du pays

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire