Grève à Shell Gabon : Près de 3 milliards de perte en 4 jours

Sylvain Mayabi Binet, secrétaire général de l'ONEP © GMT

A l’occasion d’une déclaration de presse tenue ce lundi 16 janvier 2017 à Gabon Mining Logistics, siège de la compagnie Shell Gabon dans le 3ème arrondissement de Libreville, l’Organisation national des employés du pétrole (Onep) a tenu à faire le point de l’avancé du mouvement de grève initié le 12 janvier dernier. Confiant entre comme conséquences, près de 3 milliards de francs CFA en 4 jours de grève.

En l’entame de son propos, le secrétaire général adjoint de l’Onep, Sylvain Mayabi Binet a résumé la situation qui prévaut au sein de la société devant un parterre de journaliste venus pour la circonstance. Il se trouve que la grève entamée depuis le jeudi 12 janvier 2017, à 06 heures se poursuit et qu’elle a engendré « en moyenne 22.500 barils jour, soit une perte de plus de de 90.000 barils, ce qui correspond à une perte financière minimale de 4,5 millions de dollars.» a-t-il précisé.

Si une solution de sortie de crise n’est pas trouvé il est clair que l’arrêt totale de la production causera à Shell Gabon, d’énorme perte. En outre, Sylvain Mayabi Binet a déploré le fait que « le Groupe Shell ne semble pas pressé de sortir de la crise», préférant par ailleurs « perdre de l’argent par les effets de la grève plutôt que de satisfaire les revendications de ses employés » a-t-il déclaré.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire